in

Al Bawaba News: Coups successifs des Frères musulmans en Algérie

Al Bawaba News: Coups successifs des Frères musulmans en Algérie

Rédaction Le 2021-05-25 21:34:33, Al Bawaba News: Coups successifs des Frères musulmans en Algérie


La Grande-Bretagne a porté un nouveau coup douloureux au mouvement des Frères musulmans « Rashad », en conjonction avec sa classification officielle par les autorités algériennes comme « organisation terroriste ».
Les médias algériens et français ont confirmé que les autorités de sécurité et judiciaires britanniques ont ouvert des enquêtes sur les fonds suspects menées par le chef du mouvement des Frères musulmans, Muhammad al-Arabi Zitout, qui vit en Grande-Bretagne depuis 25 ans après avoir obtenu l’asile politique.
De son côté, Amine Bellamri, analyste politique et rédacteur en chef du journal algérien Al-Shaab, a déclaré que le classement effectué par le Conseil suprême de sécurité de l’Algérie, qui est dirigé par le président de la République, Abdel Majid Al -Taboun, n’est pas sorti d’un vide, mais sur la base de rapports de renseignement, sur les activités suspectes de ces deux mouvements Le mouvement Mac, ou le mouvement pour exploiter la région de Kabylie en Algérie, et le mouvement Rashad, qui est affilié au Les salafistes, ou les Frères musulmans, indiquant que cette classification est également venue à la demande d’Algériens, d’avocats, d’universitaires et du mouvement populaire, de classer ces deux mouvements comme terroristes.
Balamari a ajouté, dans des déclarations à « Al Bawaba News », qu’en ce qui concerne le financement de ces deux mouvements, en particulier le mouvement Rashad, les scissions qui se sont produites, et la correction de certains éléments de ce mouvement, de la réception de fonds par certains pays et certaines agences de renseignement, semer le chaos et menacer la sécurité et la stabilité en Algérie prouve qu’il y a des États et des gouvernements qui se tiennent derrière ce mouvement, afin de nuire à l’Algérie, et c’est ce que le Conseil suprême a qualifié de sécurité, avec les complots hachurés par ces deux mouvements, nuisent à la sécurité et à la stabilité de l’Algérie.
Il a ajouté qu’en ce qui concerne le mouvement MAC, une enquête a été récemment ouverte par le ministère de la Défense nationale, après l’arrestation d’un membre du mouvement séparatiste MAC en Algérie, qui a témoigné que ce mouvement a obtenu de l’argent et incité à mener des opérations terroristes. , visant le mouvement et ciblant de nombreux sites, ce qui va dans le sens des déclarations précédentes du chef du mouvement, Farhat Mehni, qui a publiquement appelé à la formation de milices armées dans la région de Kabylie en Algérie.

Pendant ce temps, Idris Attia, professeur d’enseignement supérieur à la Faculté des sciences politiques et des relations internationales de l’Université d’Alger, a déclaré que le mouvement Rashad est un mouvement extrémiste formé à partir des restes d’islamistes dans le monde arabe et le monde islamique, et il comprenait des Algériens qui faisaient partie du parti du Front islamique du salut dissous connu en Algérie sous le nom d’Elvis (fis), et le fondateur de ce mouvement est Mourad Dhina, et il compte de nombreux membres algériens, comme le fils de feu Abbasi Madani, et les Arabes Zaitout, et ceux-ci prétendent être de l’opposition, mais malheureusement, ils n’ont pas compris qu’aucun pays au monde n’a d’opposition à l’étranger, donc la véritable opposition est à l’intérieur du pays, les conditions politiques, économiques et sociales vivent avec leurs compatriotes et leurs gens.
Idris a ajouté dans des déclarations à Al-Bawaba News que sa classification en tant que mouvement terroriste était tardive, et ce, si nous revenons à son histoire incitante qui appelle à la violence, à l’extrémisme et au terrorisme, que ce soit en Algérie ou en Égypte, ou en Tunisie, en Irak et La Syrie auparavant, ou le Nigéria, le Mali, le Tchad, le Sénégal et même la Mauritanie, mais l’Algérie Après le mouvement populaire qui a débuté en février 2019, j’ai été témoin d’attaques féroces de membres du mouvement Rashad, profitant des sites de médias sociaux pour inciter les Algériens à la violence et les poussent à insulter l’establishment militaire et tous les services réguliers du pays. Par conséquent, ils sont soutenus par Rashad et ont effectivement confirmé aux autorités algériennes que Rashad appelle à la violence et au terrorisme et est à la recherche d’une deuxième décennie noire en Algérie.

Idris a ajouté qu’en ce qui concerne le soutien financier que reçoit le mouvement terroriste Rashad, il est de la part des pays occidentaux, d’Israël et de certains pays arabes, et cela dans le but de faire chanter les régimes arabes et d’exercer des pressions sur eux, par exemple. La Grande-Bretagne, qui héberge le siège du mouvement, met à la disposition de ses membres de nombreuses facilités, sans parler de leur soutien financier.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
RUPTURE: Incertitude quant à l'endroit où se trouve Shekau alors que l'ISWAP se déchaîne dans la forêt de Sambisa

Bataille de suprématie: les combattants de l’ISWAP arrêtent davantage de commandants de Shekau et rencontrent les principaux membres de Boko Haram qui se sont rendus

Enugu police station

Quatre flics tués alors que des hommes armés attaquent Enugu, les commissariats de police de l’OMI