in

Algérie : l’adhésion d’Israël en tant qu’observateur à l’Union africaine n’affectera pas le soutien indéfectible à la cause palestinienne

Algérie : l'adhésion d'Israël en tant qu'observateur à l'Union africaine n'affectera pas le soutien indéfectible à la cause palestinienne

Rédaction Le 2021-07-25 16:08:46, Algérie : l’adhésion d’Israël en tant qu’observateur à l’Union africaine n’affectera pas le soutien indéfectible à la cause palestinienne


Aujourd’hui, dimanche, le ministère des Affaires étrangères et la Communauté nationale à l’étranger en Algérie ont confirmé que la récente décision du président de la Commission de l’Union africaine d’accepter l’adhésion d’Israël en tant que nouvel observateur n’affectera pas le soutien ferme et efficace à la juste cause palestinienne. , soulignant que l’Algérie poursuivra ses efforts pour renforcer la solidarité entre l’Afrique et le monde arabe.

Le ministère a déclaré, dans un communiqué de presse rapporté aujourd’hui par l’agence de presse algérienne, que « la récente décision du président de la Commission de l’Union africaine d’accepter un nouvel observateur, qui relève de ses pouvoirs administratifs, n’affecterait pas le soutien ferme et efficace de l’organisation continentale envers la juste cause palestinienne, ainsi que son engagement à incarner les droits Le patriotisme inaliénable du peuple palestinien, y compris son droit à établir son État indépendant, avec Jérusalem pour capitale.

Elle a expliqué que la décision de l’Union africaine, qui a été prise sans consultations approfondies préalables avec tous les États membres, « n’a aucune capacité ou capacité de légitimer les pratiques et le comportement du nouvel observateur, qui sont totalement incompatibles avec les valeurs, principes et objectifs stipulées dans l’Acte constitutif de l’Union africaine.

Elle a déclaré que « les régimes de travail de l’Union africaine ne donnent aucune possibilité aux 87 pays observateurs hors d’Afrique d’influencer les positions de l’organisation continentale, dont la détermination est de la compétence exclusive des Etats membres ».

Elle a rappelé que l’engouement médiatique sur ce sujet, qui n’est autre qu’un « no event » qu’une percée à dimension stratégique, ne saurait nuire aux exigences fondamentales pour parvenir à une paix juste et durable au Moyen-Orient telle qu’elle est consacrée en Afrique et l’ensemble de la communauté internationale, et comme stipulé en conséquence, l’Initiative de paix arabe approuvée par le Sommet arabe tenu en 2002 à Beyrouth, qui a été pleinement soutenue par l’Union africaine.

Elle a souligné que « l’Algérie, qui a grandement contribué à établir et à renforcer le partenariat stratégique entre l’Afrique et le monde arabe, poursuivra ses efforts pour continuer à renforcer la solidarité entre les deux groupes au profit de tous leurs peuples ».

Jeudi dernier, le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé qu’Israël avait rejoint l’Union africaine, en tant que membre observateur, pour la première fois depuis 2002.

Le ministère a déclaré que l’ambassadeur d’Israël à Addis-Abeba, Adamsu Alali, a présenté ses lettres de créance à l’Union africaine en tant qu’observateur.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
asuu-strike

RUPTURE : l’ASUU menace d’une nouvelle grève contre l’IPPIS, d’autres

صورة من الاحتجاجات في العاصمة تونس

Les Tunisiens brandissent le slogan « Digaj » contre Ghannouchi… Que signifie le terme ?