in

Algérie .. un décret présidentiel graciant 30 prisonniers

Algérie .. un décret présidentiel graciant 30 prisonniers

Actuexpress.net Le 2021-07-14 21:30:15, Algérie .. un décret présidentiel graciant 30 prisonniers

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a décidé de gracier 30 détenus, qui ont été condamnés pour attroupement et trouble à l’ordre public.

Selon les médias algériens ; Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a approuvé des mesures de clémence complémentaires pour 71 détenus incarcérés pour les mêmes faits.

Et les médias algériens ont indiqué que la décision de libérer les prisonniers interviendra à partir de ce soir, mercredi.

Les autorités algériennes avaient rendu une décision de libération de certains prisonniers des manifestations du mouvement populaire sur recommandation du président Abdelmadjid Tebboune.

La grâce présidentielle était attendue, selon les observateurs, qui comprenait 18 détenus comme « première étape », pour coïncider avec les célébrations de l’Algérie, lundi, le 59e anniversaire de son indépendance le 5 juillet 1962.

Selon les médias, le ministère algérien de la Justice a publié un communiqué indiquant que le président du pays, Abdelmadjid Tebboune, a recommandé « des mesures de compassion en faveur des jeunes poursuivis pénalement et en état d’arrestation pour avoir commis des incidents de le rassemblement et les actions qui y sont associées, à l’occasion de la célébration du 59e anniversaire de l’indépendance et de la jeunesse.

Le ministère a annoncé que les autorités judiciaires compétentes ont commencé, à la date d’aujourd’hui, à libérer ces 18 personnes, et le processus se poursuit pour d’autres.

C’est la troisième fois que le président algérien accorde une grâce présidentielle aux détenus du mouvement depuis son entrée en fonction fin 2019.

Les manifestations du mouvement populaire se poursuivent chaque vendredi dans certaines provinces, notamment à Bejaia et Tizizo dans l’est du pays, sur fond d’insistance des manifestants à rejeter l’agenda des autorités algériennes, et réclamer un changement radical.

La police algérienne a arrêté un certain nombre d’éléments terroristes de la Confrérie « Rashad » et a révélé qu’ils avaient déjoué les stratagèmes criminels que la Confrérie avait l’intention de mettre en œuvre lors des manifestations.

Les organisations locales de défense des droits humains critiquent les autorités algériennes pour ce qu’elles considèrent comme « la répression du mouvement », et ont souligné qu’il y a plus de 100 manifestants détenus.

Alors que le gouvernement algérien justifie son arrestation de certains manifestants comme une « priorité sécuritaire » et défend sa politique de retour dans la rue de certains sympathisants du mouvement en surveillant les manœuvres d’infiltration des organisations fraternelles et séparatistes qualifiées d’organisations terroristes.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Atiku est resté vice-président après avoir largué Obasanjo - Keyamo réprimande le PDP sur Matawalle

Atiku est resté vice-président après avoir largué Obasanjo – Keyamo réprimande le PDP sur Matawalle

8e sommet sur la sécurité organisé par le Sénat, déclare Saraki à la présidence

8e sommet sur la sécurité organisé par le Sénat, déclare Saraki à la présidence