in

Avec la participation de 13 pays, l’Algérie forme un front pour expulser Israël de l’Union africaine

Avec la participation de 13 pays, l'Algérie forme un front pour expulser Israël de l'Union africaine

Rédaction Le 2021-08-01 09:41:00, Avec la participation de 13 pays, l’Algérie forme un front pour expulser Israël de l’Union africaine

Les médias algériens ont annoncé que l’Algérie avait convenu avec 13 pays d’expulser Israël de l’Union africaine.

La chaîne de télévision algérienne Al-Waqi a déclaré que l’Algérie avait officiellement commencé à former une équipe africaine pour rejeter la décision d’inclure Israël dans l’Union africaine afin de préserver ses principes et de soutenir l’État arabe palestinien, notant que parmi les pays participants : Afrique du Sud, Tunisie , Érythrée, Sénégal, Tanzanie et Niger. , Comores, Gabon, Nigéria, Zimbabwe, Libéria, Mali et Seychelles.

Ces pays ont béni toute mesure prise par l’Algérie contre Israël, selon le rapport de la chaîne YouTube.

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a souligné que la diplomatie algérienne ne restera pas les bras croisés devant cette mesure prise par Israël et l’Union africaine sans consulter les Etats membres.

Il a ajouté que l’acceptation par l’Union africaine d’Israël en tant que membre observateur ; Il vise à frapper la stabilité de l’Algérie, solidaire de la Palestine et des causes justes.

Et l’Algérie avait officiellement annoncé dimanche dernier que le ministre des Affaires étrangères et de la communauté algérienne à l’étranger, Ramtane Lamamra, entamerait à partir de mardi une visite en Afrique, comprenant : la Tunisie, l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan, dans le but de « piéger » les Israéliens. marée dans les institutions de l’Union africaine, Comme indiqué dans les nouvelles officielles, qui a confirmé les nouvelles de la visite.

Elle a souligné que cette démarche diplomatique algérienne est en fait une réaction à l’obtention par Israël d’un statut d’observateur dans cette union, une percée que la diplomatie israélienne a travaillé pendant des années pour réaliser, sachant que l’occupation israélienne bénéficiait auparavant du statut de membre observateur de l’Organisation. de l’unité africaine jusqu’en 2002, puis cela lui a été arraché en remplaçant cette organisation par l’Union africaine, et malgré cela, il a continué à entretenir des « relations avec 46 pays africains », comme l’a déclaré cette semaine le ministre israélien des Affaires étrangères.

Le retour de Lamamra au ministère des Affaires étrangères a coïncidé avec des développements passionnants aux niveaux maghrébin et africain. -Pays alignés, qui a été marqué par le dérapage de la diplomatie marocaine concernant l’intégrité territoriale de l’Algérie, ainsi que le scandale d’espionnage. « Pegasus » dans lequel est tombé le régime makhzen. Quant au deuxième cas, le pays occupant a été accepté comme membre observateur de l’Union africaine.

Dans un tweet qu’il lui a adressé sur son compte Twitter, Lamamra a écrit :  » J’ai parlé avec mon frère Othman El-Grandi, ministre des Affaires étrangères de la République sœur de Tunisie. La référence ici est claire à l’adhésion de l’État hébreu à l’union en tant qu’observateur. membre.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Hushpuppi; Abba Kyari

IGP recommande une suspension « immédiate » à Abba Kyari

L'Amérique demande au président tunisien de revenir rapidement sur la voie démocratique

L’Amérique demande au président tunisien de revenir rapidement sur la voie démocratique