in

Cinq civils tués dans l’explosion d’une bombe au bord de la route en Algérie | Nouvelles du Moyen-Orient

Cinq civils tués dans l'explosion d'une bombe au bord de la route en Algérie |  Nouvelles du Moyen-Orient

Le 2021-01-14 09:00:00, Cinq civils tués dans l’explosion d’une bombe au bord de la route en Algérie | Nouvelles du Moyen-Orient

Trois autres ont été blessés dans la région de Tébessa, a indiqué le ministère algérien de la Défense dans un communiqué.

Cinq civils ont été tués et trois blessés dans un attentat à la bombe en bordure de route dans l’est de l’Algérie, a déclaré le ministère de la Défense, l’attaque la plus meurtrière visant des civils ces dernières années.

La bombe a explosé alors qu’une voiture passait dans la région de Tébessa jeudi, a indiqué le ministère dans un communiqué.

« Cinq citoyens sont morts et trois autres ont été blessés lorsqu’une bombe artisanale a explosé alors que leur voiture roulait à Oueid Khenig-Roum, près du district de Telidjane dans la préfecture de Tebessa », a-t-il déclaré sans donner plus de détails.

La même déclaration a ajouté qu’un combattant d’un groupe armé avait été tué par des soldats dans la région voisine de Khenchela, mais il n’était pas immédiatement clair si les deux incidents étaient liés.

«Suite à une embuscade à Oued Boudekhane… dans la préfecture de Khenchela, un détachement des Forces armées nationales populaires a abattu… un dangereux terroriste», indique le communiqué.

Groupes armés

Une mitrailleuse, des munitions, des téléphones portables et un émetteur radio ont été récupérés au cours de l’opération, a indiqué le ministère de la Défense.

Les autorités algériennes utilisent le terme «terroriste» pour décrire les groupes armés actifs dans le pays depuis le début des années 1990.

Entre 1992 et 2002, une guerre civile opposant l’armée à plusieurs groupes armés a fait environ 200 000 morts.

Une charte de 2005 pour la paix et la réconciliation nationale était censée avoir tourné la page du conflit, mais des groupes continuent de mener des opérations sporadiques.

Plus tôt ce mois-ci, le ministère a déclaré que six combattants et trois soldats algériens avaient été tués en deux jours lors d’affrontements séparés dans l’ouest du pays.

En décembre, un affrontement dans la région de Jijel à l’est d’Alger a tué un sergent d’état-major et trois combattants présumés. L’armée a par la suite annoncé qu’elle avait capturé un «dangereux terroriste».

Au cours de l’année dernière, 21 combattants ont été tués, neuf ont été capturés et sept se sont rendus lors des opérations de l’armée algérienne, a déclaré l’armée dans un décompte publié plus tôt ce mois-ci.

What do you think?

23 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
La date et les conditions de rapatriement des Tunisiens bloqués en Algérie dévoilées

La date et les conditions de rapatriement des Tunisiens bloqués en Algérie dévoilées

Akwa Ibom APC condamne les tendances de division des chefs de parti

Akwa Ibom APC condamne les tendances de division des chefs de parti