in

Des milliers de manifestants algériens défilent pour la deuxième fois cette semaine | Actualités des protestations

Des milliers de manifestants algériens défilent pour la deuxième fois cette semaine |  Actualités des protestations

Le 2021-02-26 09:00:00, Des milliers de manifestants algériens défilent pour la deuxième fois cette semaine | Actualités des protestations

Les forces de sécurité ont utilisé des matraques et tiré des gaz lacrymogènes sur des manifestants dans la capitale, Alger.

Des milliers de personnes ont manifesté vendredi dans le centre d’Alger pour la deuxième fois cette semaine, confirmant la reprise des manifestations de rue qui avaient cessé depuis près d’un an en raison de la pandémie de coronavirus.

Les manifestants ont été accueillis par les forces de sécurité qui ont utilisé des matraques et tiré des gaz lacrymogènes lorsqu’une foule s’est frayé un chemin à travers une barrière de police pour atteindre le Grand Post Office, le principal point de ralliement d’Alger pour le mouvement anti-gouvernement Hirak, des images publiées sur le site d’information d’Interlignes montré.

Les manifestations de rue hebdomadaires qui ont commencé en février 2019 ont incité l’armée à forcer l’ancien président vétéran Abdelaziz Bouteflika du pouvoir dans le plus grand choc pour le système politique algérien depuis des décennies, ne s’arrêtant que pour un verrouillage du COVID-19 en mars de l’année dernière.

Les manifestants du Hirak demandent une refonte complète de l’ancienne élite dirigeante, la fin de la corruption et le retrait de l’armée de la politique.

Vendredi, les manifestants ont scandé «pacifique, pacifique» et «nos demandes sont légitimes» alors qu’ils traversaient le centre-ville au milieu d’une importante présence policière.

«Nous sommes toujours en mesure d’atteindre tous nos objectifs», a déclaré Farida Rechichi, étudiante de 25 ans à la faculté de droit d’Alger.

«Ni islamiste ni laïc, mais hirakiste», lit-on sur une banderole portée par les manifestants.

Des fourgons de police ont pris position près des principales places du centre-ville et des barrages routiers ont été érigés sur plusieurs routes principales menant à la capitale.

Alors que des milliers de personnes ont participé à la marche de vendredi, cependant, le nombre était inférieur à celui de ceux impliqués dans les manifestations avant le verrouillage de l’année dernière, lorsque des dizaines de milliers y ont régulièrement participé.

Des rassemblements ont également eu lieu dans certaines provinces, notamment dans le nord-est de la Kabylie et le nord-ouest d’Oran, où un éminent militant des droits humains, l’universitaire Kaddour Chouicha, a été arrêté, selon le groupe de défense des droits des prisonniers CNLD.

Une première manifestation après le verrouillage a eu lieu la semaine dernière dans la ville orientale de Kherrata. La première manifestation à reprendre à Alger a eu lieu lundi.

What do you think?

24 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
l'Afrique du Sud face à son destin, Ghana, Guinée et Tunisie sans pression… Le programme de dimanche

l’Afrique du Sud face à son destin, Ghana, Guinée et Tunisie sans pression… Le programme de dimanche

2023: La route de PDP aux rayons X vers Aso Rock

2023: La route de PDP aux rayons X vers Aso Rock