in

Fiche pays du SMIAR: Algérie 20-octobre-2020 – Algérie

Fiche pays du SMIAR: Algérie 20-octobre-2020 - Algérie

Le 2020-10-20 09:00:00, Fiche pays du SMIAR: Algérie 20-octobre-2020 – Algérie

APERÇU DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

  • Production céréalière supérieure à la moyenne récoltée en 2020

  • Les besoins d’importation de blé devraient rester stables

  • La baisse des prix mondiaux du pétrole contraint l’économie locale

Récolte céréalière supérieure à la moyenne en 2020

La préparation des sols pour les semis des céréales de 2021 se poursuit actuellement dans des conditions météorologiques favorables. Bien que dans certaines régions du pays, les semis commencent en octobre, la majeure partie du blé d’hiver et de l’orge est semée en novembre.

La récolte des céréales d’hiver de 2020 était terminée à la mi-août. Étant en grande partie pluviales, les rendements céréaliers sont très variables et dépendent des quantités et de la distribution des précipitations, qui, malgré certaines différences entre les régions, ont été globalement favorables pendant la saison agricole 2019/20. Les conditions de croissance favorables dans les régions du nord-est ont compensé certains déficits de production dans les régions de l’ouest qui ont été affectées par des conditions météorologiques sèches. Dans l’ensemble, la production céréalière de 2020 est estimée à un niveau supérieur à la moyenne de 5,6 millions de tonnes, soit environ 8 pour cent de moins que le niveau record de 2019.

Malgré plusieurs mesures mises en œuvre pour contenir la propagation de la pandémie du COVID-19, aucune perturbation majeure des chaînes d’approvisionnement agricole n’a été signalée. Le ministère de l’Agriculture a chargé les bureaux compétents de poursuivre les activités agricoles régulières ainsi que d’assurer le transport et la protection de la santé des travailleurs agricoles afin de garantir la continuité de la chaîne d’approvisionnement agricole.

Les importations de blé en 2020/21 resteront stables

Même les années où la production intérieure est abondante, le pays dépend fortement des importations de céréales, le blé tendre étant le plus important. Au cours des cinq dernières années, les besoins d’importations du pays étaient en moyenne d’environ 7,9 millions de tonnes de blé tendre principalement par an, soit environ 70 pour cent de son utilisation intérieure.

En raison de la stabilité des approvisionnements intérieurs et des stocks adéquats, les besoins d’importations de blé pour la campagne de commercialisation 2020/21 (juillet / juin) sont projetés à 7 millions de tonnes, soit légèrement en dessous des importations de l’année précédente. Le pays importe du blé de France, du Canada, d’Allemagne, des États-Unis d’Amérique, d’Espagne et du Mexique.

La baisse des prix du pétrole a un impact sur l’économie

Le pays dépend des exportations de pétrole et de gaz naturel pour ses recettes d’exportation. L’économie s’est contractée de 3,9% sur un an au premier trimestre 2020 (dernières données disponibles), contre une croissance moyenne de 0,8% en 2019 et principalement en raison d’un déclin du secteur pétrolier. Le manque d’opportunités d’emploi est susceptible d’avoir un impact sur le pouvoir d’achat des travailleurs, en particulier dans le secteur informel. L’effondrement des prix du pétrole brut en mars 2020 a aggravé l’incertitude économique. En réponse au choc des prix du pétrole, le gouvernement a annoncé son intention de réduire les dépenses courantes de 30% (8% du produit intérieur brut ou 15 milliards USD), tout en maintenant les salaires et en protégeant les dépenses de santé et d’éducation.

Conformément à la stratégie de maîtrise des dépenses et d’équilibrage de la baisse des recettes énergétiques, le gouvernement a introduit début septembre 2020 des modifications des subventions à la consommation de blé tendre et de blé dur. Le nouveau décret maintient le prix de détail à la consommation de 1 kg de farine «ordinaire» (blé tendre) à 27,50 DZD (équivalent à 0,21 USD) et le prix d’un sac de 100 kg pour les boulangeries à 2 000 DZD (15,56 USD). De même, le prix de détail de 1 kg de semoule est fixé entre 38,5 DZD et 42,50 DZD (0,30 USD à 0,33 USD), selon le degré de grossièreté. Cependant, l’Office algérien des céréales (OAIC) ​​vendra aux minoteries, à un prix non subventionné, du blé tendre et du blé dur destiné à la mouture en d’autres types de farine ainsi qu’à la production de pâtes, couscous et autres produits.

Le taux annuel de l’inflation générale des prix entre janvier et août 2020 variait de 1,2 à 3%. En août 2020, les prix des denrées alimentaires ont baissé de 1,8% sur un an, contre une augmentation de 2,3% enregistrée en juin 2020.

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
bateau tunisien Grec exercice naval

La marine Tunisienne et Grecque ensemble dans un exercice militaire

NEF, CNG, ACF, d'autres refusent le zonage, reprennent la restructuration

NEF, CNG, ACF, d’autres refusent le zonage, reprennent la restructuration