in

« Je donnerai tout pour l’équipe d’Algérie »

nassim bellahcene algerie handball

Joueur d’avenir évoluant à Massy Essonne Handball (Proligue, D2 française) le jeune arrière droit Nassim Bellahcene (23 ans) fait partie des nouveaux visages de la sélection algérienne de handball conduite par Alain Portes. Non retenu lors du mondial égyptien en janvier dernier et devant faire face à une grosse concurrence à son poste, le puissant arrière (1m90, 103kg) sait que son heure viendra avec les Verts. Patient mais ambitieux, le frère cadet du talentueux gardien Samir Bellahcène compte secrètement briller à l’occasion du prochain Tournoi de Qualification Olympique à Berlin. Entretien découverte.

La Gazette du Fennec: Bonjour Nassim et merci d’avoir accepté cette interview pour notre site. Peux-tu te présenter pour nos lecteurs ? 

Nassim Bellahcene: Bonjour, c’est avec plaisir. Je m’appelle Nassim Bellahcene, j’ai 23 ans. Je suis né en France, mais de parents Algériens. Je viens de Montpellier, où j’ai effectué ma formation. Puis j’ai signé mon contrat professionnel à Massy, dans l’Essonne, en région parisienne, il y a de cela trois saisons. Je joue au poste d’arrière droit. Mon père est originaire de Maghnia et ma mère de Tlemcen. Mais actuellement, nous vivons à Oran.

Arrière droit ? Sais-tu qu’il y a une grande concurrence à ce poste, au sein de l’équipe d’Algérie ?

Oui je suis au courant. C’est le poste où jouent actuellement Ayoub Abdi et Abderrahim Berriah. Ce sont deux personnes qui sont bien ancrées au sein de la sélection algérienne et à ce poste. Donc pour moi, ce n’est pas vraiment une concurrence. Je vais être le petit nouveau qui va apprendre auprès des deux grands. Je serai un peu plus prêt à l’avenir.

« Je ne m’attendais pas à être convoqué pour le TQO et je suis très honoré d’avoir été choisi »

La fédération algérienne de handball vient de publier la liste des joueurs sélectionnés pour le TQO de Berlin, et tu en fais partie, quel est ton sentiment ?

Je suis très content d’apprendre que j’ai été sélectionné. Je ne m’y attendais pas spécialement, après ne pas avoir été retenu pour le Mondial en Égypte en janvier dernier. Je pensais que le coach, Alain Portes, allait rappeler les mêmes joueurs, dans la continuité du mondial. Comme il y a eu une base de travail, je pensais que pour un tournoi aussi relevé que ce TQO, il n’y allait pas avoir de changements significatifs dans le nom des sélectionnés. Je suis content de faire partie du groupe, et très honoré d’avoir été choisi pour jouer contre de grandes nations. Je donnerais tout pour l’équipe.

bellahcene massy jaune handball

Quelles ont été tes premières pensées quand tu as su ta sélection ?

Je me suis dit que cela est la bonne occasion pour représenter mon pays. Ainsi je peux engranger de l’expérience internationale contre de grandes nations européennes que sont l’Allemagne, la Suède et la Slovénie. Pour une première expérience, jouer de gros matchs comme cela, c’est vraiment excellent.

D’ailleurs, comment cela s’est passé le premier contact ? Le coach t’a appelé ?

Dans un premier temps, la fédération a contacté le club pour leur faire part de ma sélection. Par la suite le sélectionneur, Alain Portes, m’a appelé pour m’expliquer l’organisation et ce qu’il attendait de moi.

Je suppose que tu étais très heureux ?

Effectivement j’étais très heureux. Je l’ai appris alors que j’étais en pleine séance de musculation à Massy. Mes parents, mon frère et ma sœur ont été très heureux aussi pour moi.

« A Berlin, je veux profiter à fond de chaque moment, grappiller du temps de jeu et surtout apprendre »

Ce n’est pas la première fois que tu es convoqué en sélection algérienne ?

Ma première convocation était en janvier 2019 pour la préparation de la CAN 2020, en Tunisie. J’ai effectué en compagnie de l’équipe nationale, le tournoi des Carpates, en Roumanie. Après ce tournoi, je n’ai pas été retenu pour participer à la coupe d’Afrique. Pour la coupe du monde 2021 en Égypte, mon nom a été inscrit dans la liste élargie des sélectionnés. Malheureusement là encore, je n’ai pas été retenu dans le groupe. Par le passé, j’ai aussi participé à quelques matchs avec les sélections de jeunes.

bellahcene action tir massy

Quand est-ce que tu vas rejoindre la sélection ?

A cause de la situation sanitaire mondiale, le programme a changé plusieurs fois. Aujourd’hui, on doit se rejoindre directement à Berlin le 9 mars.

Quels sont tes objectifs en allant à Berlin ?

Pour Moi, c’est d’abord de profiter à fond de chaque moment. Essayer d’avoir du temps de jeu, faire un bout de chemin avec l’équipe, par quelques actions. Je ne cherche pas à faire un exploit, à me démarquer ou à jouer le héros, mais j’aimerais bien apporter ma pierre à l’édifice lors de ces matchs. Pour l’équipe, ce sont des matchs très important, et donc essayer de tenir et de bouleverser la hiérarchie, comme cela a été fait lors du dernier mondial. Donc c’est d’effectuer la meilleure performance possible. Rien n’est impossible ! Pour moi, on peut faire quelque chose.

Penses-tu que la situation sanitaire actuelle, comme jouer à huis clôt, peut nous favoriser ? 

Oui c’est possible. Nous jouerons dans une grande salle vide. Les supporters allemands, s’ils avaient été présents, ils auraient joué un grand rôle. C’est un grand plus pour les équipes jouant à l’extérieur.

« J’ai encore du travail pour évoluer en Starligue et affronter un jour mon frère Samir sur un terrain »

En parlant d’objectifs, comment cela se passe-t-il avec ton club Massy et quels sont vos objectifs pour la saison ? 

Actuellement nous sommes septièmes du championnat de Pro-ligue, avec quelques matchs de retard. Nous avons pour objectif de continuer sur notre lancée, de continuer sur cette dynamique. C’est-à-dire d’essayer de gagner le plus de matchs possibles afin d’atteindre les playoffs. Sans que cela ne soit une finalité pour nous, il est préférable d’être dans le top 5 du championnat. Cela reste quand même dans un petit coin de nos têtes.

nassim samir bellahcene france frere algerie handball

Pour atteindre cette objectif, vous avez pour concurrence le club de Dijon, où joue un nouveau sélectionné, comme toi, Bastien Khermouche. Avez-vous déjà parlé ensemble de la sélection ?

On s’est rencontré en championnat avant de savoir que nous avons été sélectionnés. Donc on n’a pas discuté. De plus avec les histoires de Covid, les avant et après-matchs sont bouleversés. On n’a plus de contacts avec nos adversaires et on parle très peu.

Je suppose que tu as l’ambition de rejoindre l’élite française, la Lidl Starligue et pourquoi pas marquer des buts à ton frère Samir, qui je le rappelle, joue gardien de but à Dunkerque (avec Kader Rahim) ?

(Rire) Oui bien sûr. C’est un de mes objectifs. Mais il ne faut pas griller les étapes. J’ai encore du travail pour y arriver. Cela passe par de bonnes performances en club et en sélection. Les matchs de la sélection sont des moments qu’on peut utiliser pour une meilleure visibilité. Ainsi montrer que les joueurs algériens ont des qualités, à l’image de Berkous qui vient de signer à Istres. Un jour Inch’Allah, pourquoi pas sur un terrain, jouer contre mon frère.

Merci beaucoup Nassim pour cet entretien, en te souhaitant le meilleur avec Massy et l’Algérie. 

Merci beaucoup à toute l’équipe de LGDF.

bellahcene nassim au tqo

 


What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
[Vidéo] “Repentance”, “positions déséquilibrées” : un Français d’Algérie fustige les déclarations d’Emmanuel Macron

[Vidéo] “Repentance”, “positions déséquilibrées” : un Français d’Algérie fustige les déclarations d’Emmanuel Macron

Qui mettra en œuvre la politique nationale de qualité?

Qui mettra en œuvre la politique nationale de qualité?