in

La Chine peut-elle combler le fossé entre le Maroc et l’Algérie?

La Chine peut-elle combler le fossé entre le Maroc et l'Algérie?

Rédaction Le 2021-04-22 08:47:16, La Chine peut-elle combler le fossé entre le Maroc et l’Algérie?

East Asia Forum (East Asia Forum) a publié un rapport sur les intérêts économiques de la Chine en Algérie et au Maroc, et sur la manière dont Pékin est devenu un acteur majeur capable de rapprocher les points de vue algérien et marocain sur la question de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental. Le rapport a été préparé par Michael Tanchum, professeur invité à l’Université de Navarre, en Espagne, et chercheur à l’Institut autrichien d’études européennes et de sécurité, et Neria Alvarez-Arizetje, étudiante à l’Université de Navarre, en Espagne.

Outre le contenu du rapport et ses détails informatifs qui expriment le Forum Asie de l’Est, et n’expriment pas nécessairement le site « Maidan », nous avons déménagé pour le traduire dans le but de faire la lumière sur une partie du mouvement actif de Pékin au niveau de la diplomatie économique dans notre région, et ses efforts pour réaliser des percées dans des dossiers qui semblent fermés aux parties, bien d’autres, le tout dans la poursuite de sa grande stratégie et la promotion de ses intérêts dans ce monde étendu.

La Chine se trouve à un carrefour dans le processus d’élargissement de sa présence économique en Afrique du Nord-Ouest, et l’escalade des tensions entre l’Algérie et le Maroc peut constituer une menace pour ses intérêts économiques et géopolitiques dans la région. Mais Pékin a peut-être la force de combler le fossé et de réorienter la région de la Méditerranée occidentale vers son initiative «Belt and Road» (une initiative que la Chine a adoptée depuis 2013 pour développer des infrastructures qui relient la Chine au monde en investissant dans environ 70 pays).

Le fossé entre l’Algérie et le Maroc se creuse, alors que le Front Polisario soutenu par l’Algérie, le mouvement sahraoui cherchant à établir un État souverain au Sahara occidental, a rompu un cessez-le-feu avec Rabat en novembre 2020, après une trêve de 29 ans. Le «Polisario» a repris ses opérations armées peu de temps avant que les États-Unis n’annoncent leur reconnaissance formelle de la souveraineté marocaine sur le territoire contesté en décembre 2020.

Pour sa part, l’Algérie est actuellement confrontée à des décisions critiques sur la manière d’équilibrer la puissance croissante du Maroc. L’Algérie envisage de renforcer son soutien au Polisario et d’augmenter la présence militaire algérienne à la frontière marocaine. Cela pourrait menacer les intérêts chinois existants dans le domaine des ressources naturelles en Afrique du Nord-Ouest et saper les projets de la Chine de mettre en œuvre une interconnexion transcontinentale à travers la région de la Méditerranée occidentale.

Les phosphates du nord-ouest de l’Afrique et les éléments des terres rares sont des intérêts vitaux pour la Chine. Le Maroc possède plus de 70% des réserves mondiales de phosphate naturel (phosphore), tandis que l’Algérie possède la quatrième plus grande réserve au monde. En 2018, l’entreprise de construction chinoise CITIC a signé un accord avec l’entreprise algérienne Sonatrach pour la construction d’une usine intégrée de production de phosphate d’une valeur de 6 milliards de dollars, ce qui portera la production algérienne à 10 millions de tonnes par an. Parallèlement, la société technologique chinoise « Hubei Forbone » a lancé une joint-venture, en janvier 2021, avec le « Sherif Office of Phosphates » (OCB), le géant des phosphates appartenant au gouvernement marocain, pour développer des engrais selon les dernières technologies en la matière. champ.

Le groupe OCP et le groupe Hubei Forbon établissent un partenariat de R&D dans la nouvelle génération d’engrais et l’agriculture intelligente #Partenariat #Agriculture https://t.co/KjmcSBhL0b pic.twitter.com/MH4tSPgjQM

– OCP (@ocpgroup) 26 septembre 2018

De plus, la Chine jette son dévolu sur les éléments des terres rares, qui se trouveraient dans les gisements de phosphore au Sahara occidental. Un groupe de défense des droits de l’homme appelé «Observatoire international de surveillance des ressources naturelles du Sahara occidental» a affirmé à plusieurs reprises que la Chine s’était livrée à des achats illégaux de phosphates dans la région contestée.

La Chine cherche à jouer un rôle stratégique dans le développement de l’interdépendance euro-africaine dans la région de la Méditerranée occidentale. La Chine a également un intérêt dans l’extension du corridor de transport commercial marocain entre l’Afrique de l’Ouest et l’Europe de l’Ouest, qui dépend de la ligne de train à grande vitesse marocaine «Al-Buraq», et dans la nouvelle extension du «port Tanger Med» ; Le plus grand port de la Méditerranée aujourd’hui.

L’expansion du port de Tanger Med n’aurait pas eu lieu sans les investissements du «groupe de marchands» chinois. Des entreprises chinoises ont ouvert des usines au Maroc dans le but de s’intégrer dans les chaînes de valeur euro-africaines, résultant de l’inauguration de la ligne de train «Al-Buraq» et du port de «Tanger Med». CITIC Diecastal, une société chinoise, a également inauguré une usine de 400 millions de dollars pour fournir les équipements de l’usine d’assemblage d’équipements automobiles, propriété du groupe français PSA, avec les équipements nécessaires. De plus, l’entreprise chinoise de construction de télécommunications construit la ville de Mohammed VI Tanga Tech pour qu’elle devienne un centre industriel qui attire davantage d’entreprises chinoises et de multinationales au Maroc.

#Image 🇲🇦🔴🇨🇳

Le groupe chinois Citic Dicastal, leader mondial spécialisé dans la coulée d’aluminium et la production de pièces automobiles en aluminium, a inauguré à Kénitra, la deuxième usine de production de jantes en aluminium pour un investissement total de 3,8 milliards de dirhams.

(@Anime_YouTube)#Maroc #Chine pic.twitter.com/0jCsUtHhf1

– L’indice marocain (@MoroccanIndex) 26 décembre 2020

Pékin soutient également la création d’un corridor d’infrastructure qui traverse l’Algérie, reliant l’Afrique subsaharienne et la Méditerranée. L’Algérie a signé en 2016 un contrat avec la China State Construction Engineering Corporation et la China Port Engineering Company pour l’inauguration du port algérien de Hamdaniya. Ce port pourrait devenir un centre vital pour un corridor afro-européen en raison de sa capacité de 6,5 millions de conteneurs. type standard (appelé unités TEU). « ).

Ensemble nous réalisons la route de la soie. Prix ​​photo à Al Hamdania (Tipaza) L’endroit qui accueillera le plus grand port d’Algérie #Algérie #Chine pic.twitter.com/beHLByPTdQ

– SALAH-E ⭐⭐ (@SALAHBNMR) 11 janvier 2018

De nombreux pays africains et arabes ont ouvert des consulats dans la région du Sahara occidental, avant même que les États-Unis n’annoncent leur reconnaissance formelle de la souveraineté du Maroc sur cette région. Les tensions montent entre l’Algérie et Rabat, à la lumière de la diminution de l’alignement africain et arabe avec l’opposition algérienne aux revendications de souveraineté marocaine, alors que les Forces armées royales marocaines ont annoncé en 2020 l’inauguration de casernes militaires à seulement 38 kilomètres de la frontière algérienne. Les médias algériens ont qualifié ce plan d’escalade provocatrice, affirmant que l’armée algérienne, à son tour, construirait deux bases frontalières. L’Algérie a également ratifié un amendement constitutionnel l’année dernière qui autorise l’armée algérienne à intervenir hors des frontières du pays.

Pour sa part, la Chine maintient une politique de non-alignement en ce qui concerne le conflit du Sahara occidental et soutient officiellement les efforts des Nations Unies pour organiser un référendum sahraoui longtemps retardé, tout en équilibrant soigneusement ses intérêts économiques au Maroc et en Algérie. Bien que les tensions entre l’Algérie et le Maroc aient atteint leur apogée récemment, il est possible de se détourner du conflit et d’orienter la voie vers une coopération entre les deux parties, et la Chine peut jouer un rôle constructif dans ces négociations.

Les exportations de l’Algérie vers la Chine sont insignifiantes, tandis que les importations de l’Algérie en provenance de Chine en 2019 s’élevaient à 5,4 milliards de dollars. L’économie algérienne a été durement touchée par la pandémie Corona et la baisse des prix du pétrole, les prix du pétrole et du gaz représentant 60% du budget de l’Etat. L’Algérie se tourne donc désormais vers la Chine, craignant de solliciter le soutien du Fonds monétaire international. Le 11 octobre 2020, l’Agence chinoise de coopération internationale au développement a signé un accord avec l’Algérie pour approfondir la participation algérienne à l’Initiative chinoise de la Ceinture et de la Route.

Rabat pourrait être l’occasion pour l’Algérie de participer au lien commercial croissant qu’elle entretient, et cela s’inscrira dans les efforts de Pékin pour intégrer la Méditerranée occidentale dans l’Initiative de la Ceinture et de la Route. De son côté, l’Algérie doit participer aux pourparlers entre le Maroc et le Front Polisario pour obtenir d’éventuels accords futurs pour les Sahraouis. La Chine, avec sa nouvelle position stratégique distinguée entre les deux parties en conflit, peut faire avancer des propositions pour combler le fossé qui profiterait à toutes les parties. Il est temps pour la Chine de renforcer l’interaction constructive entre Rabat et l’Algérie, et peut-être que ses efforts diplomatiques détermineront laquelle des deux voies suivra le Maghreb: la voie de la coopération ou de la confrontation.

————————————————————————-

Traduction: Hadeer Abdul Azim.

Cet article est traduit du Forum Asie de l’Est et ne représente pas nécessairement le site de Maidan.

Plus d’un article


What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Une nouvelle attaque dans la communauté de Zamfara fait 40 morts

Une nouvelle attaque dans la communauté de Zamfara fait 40 morts

صورة تجمع الفائزين بجائزة الشيخ زايد للكتاب للعام 2021

Annonce des lauréats du « Prix du livre Sheikh Zayed ». Égypte, Tunisie, Arabie saoudite et Liban