in

La Cour suprême algérienne ordonne un nouveau procès à un éminent journaliste – Chaînes de télévision

Channels Television

Le 2021-03-25 17:08:10, La Cour suprême algérienne ordonne un nouveau procès à un éminent journaliste – Chaînes de télévision


Une photo d’archive d’un marteau de la cour.

L’éminent journaliste Khaled Drareni, symbole de la lutte pour une presse libre en Algérie, doit faire face à un nouveau procès après que la Cour suprême a accepté l’appel en cassation de ses avocats jeudi.

«La Cour suprême a annulé la décision. L’appel en cassation de la défense a été accepté, donc Khaled Drareni sera rejugé », a déclaré à l’AFP Abdelghani Badi, membre de l’équipe de défense.

«J’espère que dans ce nouveau procès, il n’y aura aucune pression sur le pouvoir judiciaire, comme cela a été le cas auparavant», a-t-il déclaré.

Lors du procès de Drareni en septembre, son équipe de défense a déclaré qu’il y avait eu «des pressions (de l’exécutif) sur les juges».

Drareni a été arrêté à Alger en mars 2020 alors qu’il couvrait le mouvement de protestation pro-démocratie Hirak, qui a balayé l’ancien homme fort Abdelaziz Bouteflika du pouvoir en 2019 et a continué à manifester pour exiger une refonte en profondeur d’un système au pouvoir en place depuis l’indépendance de l’Algérie en 1962 par rapport à la France.

Le correspondant de 40 ans de TV5 Monde en langue française et le chien de garde de la liberté de la presse Reporters sans frontières (RSF) a été libéré provisoirement le mois dernier après près d’un an de prison avec des dizaines d’autres militants grâce aux grâces présidentielles accordées avant le deuxième anniversaire du Hirak. .

LIRE AUSSI: Le régulateur de l’UE fait appel à des experts sur AstraZeneca Jab

Jeudi, Drareni a déclaré à l’AFP que lui et son équipe de défense avaient espéré la fin de la procédure contre lui mais s’attendaient à un nouveau procès.

«Nous espérons… que le nouveau procès… corrigera les deux procès que j’ai subis en première instance et devant la cour d’appel», a-t-il déclaré.

Le fondateur du site d’information en ligne Casbah Tribune a été condamné en appel en septembre à deux ans de prison pour «incitation à un rassemblement non armé» et «mise en danger de l’unité nationale».

– Lutte pour la liberté de la presse –

La peine sévère infligée à une personnalité médiatique a indigné les collègues journalistes de Drareni et a déclenché une campagne de soutien internationale.

Il était également accusé d’avoir critiqué le système politique algérien sur Facebook et d’avoir publié une déclaration d’une coalition de partis politiques appelant à une grève générale, selon RSF.

Les autorités ont accusé Drareni d’avoir travaillé pour des médias étrangers sans obtenir une accréditation de presse – une procédure bureaucratique opaque en Algérie – ainsi que d’être un «informateur» à la solde des «ambassades étrangères».

Le cas de l’ancienne présentatrice de télévision est devenu un symbole de la lutte pour la liberté de la presse et d’expression en Algérie, à un moment où les autorités ont réprimé la dissidence, détenant et poursuivant des militants, des personnalités de l’opposition, des journalistes et des utilisateurs des médias sociaux.

Malgré la libération récente d’une quarantaine de prisonniers politiques, une trentaine de personnes sont toujours en détention pour des accusations liées au soulèvement du Hirak ou aux libertés civiles, selon le groupe de défense des droits des prisonniers CNLD.

RSF a classé l’Algérie au 146e rang sur 180 pays et territoires dans son Indice mondial de la liberté de la presse 2020, une baisse de 27 places par rapport à 2015.

AFP

What do you think?

23 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Nouveau procès du journaliste algérien Khaled Dararni, symbole de la liberté de la presse

Nouveau procès du journaliste algérien Khaled Dararni, symbole de la liberté de la presse

Tunisie .. "Ennahda" n'exclut pas le retrait de confiance de Ghannouchi et prépare un remplaçant pour lui - Erm News

Tunisie .. « Ennahda » n’exclut pas le retrait de confiance de Ghannouchi et prépare un remplaçant pour lui – Erm News