in

La France va déclassifier les dossiers sur la guerre d’Algérie | France

Le 2021-03-10 09:00:00, La France va déclassifier les dossiers sur la guerre d’Algérie | France

Emmanuel Macron va permettre l’accès aux documents classifiés de la défense nationale d’il y a plus de 50 ans, couvrant la guerre de la France en Algérie et d’autres dossiers auparavant réputés contenir des secrets d’État.

L’Élysée a déclaré que cette décision, une semaine après avoir reconnu que les troupes françaises avaient torturé et tué le militant indépendantiste algérien Ali Boumendjel en 1957, cherchait à trouver un équilibre entre la «vérité historique» et les «questions de défense nationale» légitimes.

Une recommandation d’abandonner la classification de défense secrète pour les documents relatifs aux années jusqu’en 1970, en particulier ceux relatifs à la colonisation française et au conflit algérien, a été un élément clé d’un récent rapport de l’historien Benjamin Stora commandé par le président.

Stora a souligné la nécessité pour la France de «faire face à son histoire» et a également suggéré de créer une commission «vérité et mémoire» pour réconcilier «les deux rives de la Méditerranée».

La déclassification, qui doit être inscrite dans une législation qui devrait être adoptée avant l’été, a également été saluée par les familles de passagers décédés à bord d’un vol d’Air France entre Ajaccio en Corse et Nice le 11 septembre 1968.

Les militants pensent qu’un navire de la marine française a abattu par erreur l’avion Caravelle au-dessus de la Méditerranée lors d’un exercice militaire. Cependant, toutes les tentatives pour obtenir des documents officiels de l’époque ont été contrecarrées par la classification secrète de défense.

En 2019, à l’occasion du 51e anniversaire de l’accident, Margaret O’Connor, dont le père, Arthur, faisait partie des 94 personnes décédées, a déclaré que la tragédie hantait sa famille chaque année. «C’est comme un éclat qui ne s’en va jamais», dit-elle. «Nous pensons savoir de toute façon, mais nous devons l’entendre. Nous ne comprenons pas comment ils peuvent garder cela secret après 51 ans. »

Matthew Paoli, 76 ans, l’un des trois frères rendus orphelins après avoir perdu leur mère, Toussainte, 59 ans, et leur père, Ange-Marie, 60 ans, dans l’accident, a déclaré mercredi qu’il espérait que la publication de documents classifiés permettrait enfin de faire la lumière sur l’incident. . Il a déclaré que l’initiative de Macron pourrait «répondre au tourment qui nous hante depuis des décennies».

«Cela a été une longue attente», a déclaré Paoli. «Nous comprenons que le dossier Caravelle devrait faire partie de ceux qui sont déclassifiés, mais nous devrons voir si toutes les informations se trouvent réellement dans les documents et qu’elles n’ont pas été expurgées. J’espère que ce sont de bonnes nouvelles et que nous connaîtrons la vérité à temps pour l’anniversaire de cette année. Sinon, nous devons continuer le combat », a-t-il déclaré.

Les avocats des familles Carvavelle ont déclaré que l’ouverture des archives était une bonne nouvelle. «Pendant des années, les deux juges d’instruction chargés de l’affaire se sont battus en vain pour obtenir des documents qui étaient vraisemblablement classés comme secrets de la défense», Paul Sollano, avocat de l’association de campagne des familles. «Il est possible que nous découvrions également des éléments que nous ne connaissions pas auparavant.»

Dans une lettre ouverte au Monde il y a deux mois, un groupe d’archivistes et d’historiens français se plaignait de «l’application systématique» de refus à leurs demandes de documents officiels au motif qu’ils étaient classés dans la défense nationale.

«Le fait de ne pas avoir accès aux documents de cette manière pendant des mois, voire des années, a entravé les travaux sur certains des épisodes les plus sensibles de notre passé récent, qu’il s’agisse de l’occupation, des guerres coloniales ou de l’histoire de la quatrième république et le début du cinquième », ont-ils écrit.

Une pétition appelant à la fin des «restrictions inacceptables» imposées à l’accès aux archives a été signée par 18 000 personnes. Les militants ont déclaré que les critères pour décider si un document doit être déclassifié étaient vagues et «ouvraient la voie à une gestion arbitraire de l’accès aux archives nationales».

Un communiqué de l’Élysée annonçant la déclassification des dossiers de plus de 50 ans disait: «Il est de la responsabilité de l’État d’articuler de manière équilibrée la liberté d’accès aux archives et la juste protection des intérêts supérieurs de la nation par le secret des la défense.

«Déterminé à promouvoir le respect de la vérité historique, le président de la république a entendu les demandes de la communauté universitaire pour faciliter l’accès aux archives classifiées de plus de 50 ans.

What do you think?

25 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Grand prix Tunis

la Tunisie fini en tête, le Maroc 2ème et l’Algérie 6ème

Commentaire de Sardauna: J'étais avec Ojukwu toute la nuit pour préparer le discours de `` poignée de main à travers le Niger '' - Okupe

Commentaire de Sardauna: J’étais avec Ojukwu toute la nuit pour préparer le discours de «  poignée de main à travers le Niger  » – Okupe