in

La justice algérienne reporte le procès d’un militant politique accusé d’avoir démoralisé l’armée

La justice algérienne reporte le procès d'un militant politique accusé d'avoir démoralisé l'armée

Actuexpress.net Le 2021-04-19 15:55:00, La justice algérienne reporte le procès d’un militant politique accusé d’avoir démoralisé l’armée

La Chambre des délits du Conseil de la magistrature (Cour d’appel) de la province algérienne de Tipaza a décidé, aujourd’hui, lundi, de reporter l’examen du procès en appel dans l’affaire du militant politique Karim Tabou, contre lequel une peine de prison avec sursis pour affaiblissement le moral de l’armée était émis, jusqu’à la 28e session de juin prochain.

En décembre dernier, le tribunal de Qlaiaa avait condamné Tabou à une peine de prison générale avec sursis et à une amende de 100 000 dinars algériens (environ 760 dollars) après avoir été reconnu coupable d’un délit pour « affaiblissement du moral de l’armée » alors qu’il était acquitté d’un délit «menaçant l’unité nationale».

Les faits de l’affaire remontent à mai 2019. Le procureur du tribunal de Qlaiaa a accusé Karim Tabou d’avoir «affaibli le moral de l’armée» et «d’avoir menacé l’unité nationale et porté atteinte à la défense nationale». L’accusation a exigé une peine de trois ans de prison et une amende de 100 000 dinars, considérant que les déclarations qu’il a faites étaient une opinion publique dangereuse et dirigée dans une situation politique sensible qu’elle traversait.

Tabou est considéré comme l’un des leaders du mouvement populaire qui a débuté en février 2019 et a renversé l’ancien président algérien Abdelaziz Bouteflika après 20 ans au pouvoir.

Il est à noter que Karim Tabou est accusé dans une autre affaire liée à l’incitation à la violence et au préjudice à la défense nationale et à l’intégrité du territoire national, et il a été arrêté le lendemain de sa libération le 26 septembre 2019 et placé en détention par le tribunal de Sidi Mohamed d’Alger.

Le 24 mars, Tabou a été condamné à un an de prison, dont six mois avec sursis, dans l’affaire du tribunal de Sidi Mohamed.

Karim Tabou (46 ans) a occupé le poste de premier secrétaire du Parti des forces socialistes entre 2007 et 2011 avant de s’en retirer en 2012 pour être nommé porte-parole officiel de l’Union sociale et démocratique (non accrédité).

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Amnesty: «Répression alarmante» contre les défenseurs des droits au Congo |  Nouvelles de la République du Congo

Amnesty: «Répression alarmante» contre les défenseurs des droits au Congo | Nouvelles de la République du Congo

Le club algérien du MC Alger en extérieur a signé Joseph Esso aux fans

Le club algérien du MC Alger en extérieur a signé Joseph Esso aux fans