in

La libération de 7 manifestants du mouvement

La libération de 7 manifestants du mouvement

Rédaction Le 2021-03-29 04:59:00, La libération de 7 manifestants du mouvement

Dimanche, les autorités algériennes ont relâché les sept manifestants arrêtés vendredi dans la capitale, Alger, lors de la manifestation hebdomadaire du mouvement de protestation, comme l’a déclaré l’un de leurs agents de défense à l’Agence France-Presse.

L’avocat Abdelghani Badi a déclaré que les sept détenus « avaient tous été libérés » dimanche après-midi.

Il a expliqué que leur libération avait eu lieu après leur comparution devant un juge d’instruction du tribunal de Sidi Mohamed dans le centre de la capitale.

Les sept manifestants ont été arrêtés vendredi dans le centre de la capitale à l’issue de leur participation à la manifestation hebdomadaire du mouvement anti-pouvoir, qui le 22 février, à l’occasion du deuxième anniversaire de son lancement, a repris ses rassemblements hebdomadaires de protestation qu’il suspendu pendant un an en raison de la pandémie de Covid-19.

Parmi les sept détenus qui ont été libérés, il y avait le militant Muhammad Tajdit, surnommé le «poète» du Harak, et 3 étudiants. Ils ont été arrêtés à la fin du rassemblement auquel des milliers de personnes ont participé.

Dimanche, une centaine de partisans du Hirak se sont rassemblés près du tribunal lors de la comparution des sept détenus pour demander leur libération, selon un journaliste de l’AFP.

L’un de ces militants, Naguib Khaymoud, a déclaré: « Nous ne partirons qu’après la libération d’Abd al-Nur Ait Saeed (l’un des étudiants détenus) et de Muhammad Tajdit. Nous continuerons à nous battre jusqu’à ce que le régime disparaisse. »

À son tour, l’étudiant Anfil (23 ans) a déclaré: «Nous avons organisé ce sit-in pour protester contre l’arrestation arbitraire de notre camarade Abdel Nour Ait Saeed».

Le mouvement a débuté le 22 février 2019, par des rassemblements pacifiques de masse pour le «départ du régime», qui est au pouvoir depuis l’indépendance en 1962 et qui pour les manifestants symbolise la corruption, le clientélisme et la dictature.

What do you think?

23 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Le point de vue du Guardian sur la France et l’Algérie: briser le silence | Colonialisme

الزمالك - جنش - ساسي

Président de Zamalek: J’ai pris les contrats de Sassi en Tunisie dans l’espoir d’un renouvellement.