in

La récolte de céréales en Algérie devrait chuter de 35 à 40 % cette année en raison de la sécheresse

La récolte de céréales en Algérie devrait chuter de 35 à 40 % cette année en raison de la sécheresse

Le 2021-06-04 09:00:00, La récolte de céréales en Algérie devrait chuter de 35 à 40 % cette année en raison de la sécheresse

L’importateur de céréales, l’Algérie, s’attend à ce que sa production céréalière pour 2020 chute de 35 à 40% par rapport aux 5 millions de tonnes de l’année dernière en raison de la sécheresse, a déclaré à Reuters le chef de son syndicat d’agriculteurs.

L’Algérie a récolté ces dernières années l’essentiel de ses besoins en blé dur et en orge tout en dépendant des importations de blé tendre, en grande partie de France.

« La production chutera de 35 à 40 % en raison de la sécheresse », a déclaré le chef du syndicat des agriculteurs Mohamed Alioui. « La sécheresse a frappé toutes les provinces de l’est et de l’ouest, principalement celles connues pour leur forte production. »

Les restrictions de mouvement liées à la pandémie mondiale ont contribué à la chute de la production dans tout le pays, obligeant les agriculteurs à revoir à la baisse leurs attentes, a-t-il déclaré.

Une production plus faible signifie que le gouvernement continuera à se tourner vers les marchés internationaux pour approvisionner ses 45 millions de personnes, a-t-il déclaré.

L’Algérie dépense environ 1,3 milliard de dollars par an en importations de céréales, et le blé, considéré comme une culture stratégique, est subventionné.

Les vendanges touchent à leur fin dans les provinces du sud et commenceront dans le nord dans les prochains jours, se poursuivant jusqu’à fin août.

« Nous sommes déçus. Mais nous espérons qu’il y aura des pluies abondantes la saison prochaine », a déclaré le fermier Ali Bakali alors qu’il visitait sa ferme de blé de deux hectares.

La sécheresse a frappé la plupart des cultures, les agriculteurs attendant que le gouvernement tienne ses promesses d’améliorer les systèmes d’irrigation.

« Nous n’avons pas d’autres solutions que de trouver les solutions qui nous permettent de faire face à la sécheresse et à son impact sur l’agriculture », a déclaré le mois dernier le ministre de l’Agriculture Abdelhamid Hamdani, comme l’ont rapporté les médias officiels.

Sur les 1,4 million d’hectares irrigués, seuls 600 000 hectares environ sont plantés de céréales.

Le gouvernement a déclaré qu’il offrirait des incitations, y compris la suppression de certaines procédures administratives, pour que les agriculteurs cultivent des céréales.

Le président Abdelmadjid Tebboune a appelé dimanche à une « révolution » dans la production de céréales et de semences, exhortant son gouvernement à augmenter la production de blé dur et à réduire les importations de blé tendre en adoptant des méthodes modernes et en impliquant davantage d’ingénieurs agronomes.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Des forces de sécurité dans le quartier populaire de Sidi Hassine à Tunis où un jeune homme est décédé le 8 juin dans des circonstances encore non élucidées.

l’ONU s’inquiète des exactions policières

Le tribunal de la CEDEAO entend une requête contre l'interdiction de Twitter le 22 juin – Articles – The Guardian Nigeria News – Nigeria and World News

Le tribunal de la CEDEAO entend une requête contre l’interdiction de Twitter le 22 juin – Articles – The Guardian Nigeria News – Nigeria and World News