in

L’Algérie cherche à jouer un rôle avancé au Sahel pour concurrencer le Maroc

"لوموند": الجزائر تسعى للعب دور متقدم في الساحل لمنافسة المغرب

Rédaction Le 2021-06-12 23:42:00, L’Algérie cherche à jouer un rôle avancé au Sahel pour concurrencer le Maroc


"Le Monde"L'Algérie cherche à jouer un rôle avancé au Sahel pour concurrencer le Maroc

Publié: 12 juin 2021 21:42 GMT

Mise à jour : 13 juin 2021 à 14h45 GMT

Le journal français « Le Monde » a révélé dans un rapport que l’Algérie cherche à jouer un rôle régional croissant au Sahel après que Paris a annoncé la fin de l’opération anti-extrémiste « Barkhane » dans le pays.

Source : Tunisie – Erm News

Le journal français « Le Monde » a révélé dans un rapport que l’Algérie cherche à jouer un rôle régional croissant dans le Sahel après que Paris a annoncé la fin de l’opération anti-extrémiste « Barkhane » dans la région, dans le but de gagner des points à aux dépens du voisin marocain.

Le rapport confirme que cette volonté algérienne de consolider sa présence dans la région du Sahel est une volonté politique plutôt que militaire, car le Maroc rival veut également y jouer un rôle croissant, étant donné que la visite du ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita en septembre dernier à Bamako était éloquent de ce point de vue.La phase post-opération Barkhane dans la région du Sahel est intimement liée aux enjeux de la rivalité régionale entre l’Algérie et Rabat avec l’escalade des tensions entre les deux capitales sur le Sahara occidental.

2021-06-201-2

D’autre part, le rapport considère que le rôle assumé par l’Algérie dans la région du Sahel peut également être militaire, soulignant que les récents amendements constitutionnels permettent la possibilité d’autoriser l’armée à intervenir dans les zones de conflit à l’extérieur du pays, contrairement à la tradition de non-ingérence qui prévalait en Algérie, expliquant qu’une telle décision est prise par le chef de l’Etat après l’approbation des deux tiers de chaque chambre du Parlement (conformément à l’article 91 de la Constitution).

Le rapport considère que la possibilité de l’intervention de l’Armée nationale algérienne, la deuxième en Afrique (après l’Egypte) dans ses environs immédiats, au cas où la situation sécuritaire s’y dégraderait au point de menacer ses intérêts stratégiques, et que la polémique pourrait s’aggraver avec l’annonce de la fin de l’opération Barkhane au Sahel par Emmanuel Macron.Paris devrait chercher à engager l’Algérie dans son désengagement de la région du Sahel afin d’éviter un vide déstabilisant.

2021-06-203-1

Le rapport précise que « l’intervention matérielle de l’armée algérienne dans le nord du Mali est cependant considérée à ce stade comme peu probable par les observateurs. Raouf Farah, chercheur à la Global Initiative to Combat Transnational Organized Crime, a déclaré que « l’Algérie n’a aucun intérêt stratégique. en envoyant des forces terrestres sur la côte. » Ils peuvent apparaître comme des forces auxiliaires des armées occidentales et adopter une stratégie d’autoprotection de leurs frontières déjà opérationnelle.

Selon le rapport, « La question est sensible en Algérie, où l’héritage anti-ingérence continue de peser lourdement sur l’opinion publique, et certains soupçonnent encore que l’Algérie se met au service des intérêts français, alors que le ministère algérien de la Défense a émis un démenti officiel, qualifiant ces spéculations de « fausses » et « injustes. » acceptables » concernant l’envoi par l’Algérie de « forces pour participer à des missions militaires en dehors de nos frontières nationales sous le couvert de puissances étrangères dans le cadre du Groupe des Cinq Sahel ».

2021-06-204-1

Le rapport note que « l’Algérie dispose d’autres outils pour influencer la sécurité à ses frontières et peut ainsi activer le Comité d’état-major des opérations conjointes créé en 2011 avec la Mauritanie, le Niger et le Mali. D’autre part, la diplomatie algérienne cherche à privilégier une approche politique à travers des médiations du type de celle conclue dans l’Accord d’Alger signé en 2015 entre Bamako et les révolutionnaires touaregs des mouvements de coordination pour parvenir à la stabilité au Mali.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Le duo algérien Atal et Ounas récupèrent à temps pour le match amical avec la Tunisie

Le duo algérien Atal et Ounas récupèrent à temps pour le match amical avec la Tunisie

Nouvelles d'Egypte |  Actualités / Affrontements de Sidi Hussein : un tableau de l'aggravation de la crise tunisienne

Nouvelles d’Egypte | Actualités / Affrontements de Sidi Hussein : un tableau de l’aggravation de la crise tunisienne