in

L’Algérie emprisonne un journaliste pour «  diffamation  » – Channels Television

Channels Television

Le 2021-03-29 18:10:30, L’Algérie emprisonne un journaliste pour «  diffamation  » – Channels Television


Photo du microphone et de l’enregistreur nain utilisé pour illustrer l’histoire

Un tribunal de la capitale algérienne a condamné lundi le journaliste Abdelhakim Setouane à six mois de prison pour diffamation d’un ancien président de la chambre basse du parlement, a déclaré son avocat.

Abdellah Heboul a déclaré à l’AFP que le journaliste, détenu depuis le 20 octobre, serait libéré le 20 avril, après avoir passé six mois derrière les barreaux.

Setouane, rédacteur en chef du site Essafir, a été reconnu coupable de diffamation, de «chantage journalistique» et de publication «d’informations malveillantes», dans l’affaire déposée par le ministère de l’Intérieur.

LIRE AUSSI: «  Elle nous manquera beaucoup  »: Obama pleure sa grand-mère «  Mama Sarah  »

L’affaire était motivée par la révélation d’une liaison extraconjugale du fonctionnaire Slimane Chenine, selon Reporters sans frontières (RSF), qui a qualifié le procès de «disproportionné».

Plusieurs journalistes ont été condamnés à des peines de prison ces derniers mois, dont Khaled Drareni, symbole de la lutte pour une presse libre en Algérie. Il doit être rejugé après que la Cour suprême a accepté la semaine dernière le pourvoi en cassation de ses avocats.

RSF a classé l’Algérie au 146e rang sur 180 pays et territoires dans son Indice mondial de la liberté de la presse 2020, une baisse de 27 places par rapport à 2015.

AFP

What do you think?

21 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
862 nouveaux cas de Covid-19 en Tunisie - Chrétiens de Tunisie

862 nouveaux cas de Covid-19 en Tunisie – Chrétiens de Tunisie

La féminisation de la production dramatique tunisienne ... Répétition ou renouveau |  Sabre bin Amer

La féminisation de la production dramatique tunisienne … Répétition ou renouveau | Sabre bin Amer