in

L’ancien ministre algérien des Ressources en eau a été incarcéré pour « soupçon de corruption »

إيداع وزير الموارد المائية الجزائري السابق السجن المؤقت بـ"شبهة فساد"

Rédaction Le 2021-07-13 19:08:00, L’ancien ministre algérien des Ressources en eau a été incarcéré pour « soupçon de corruption »


L'ancien ministre algérien des Ressources en eau a été placé en prison provisoire à"soupçon de corruption"

Publié: 13 juillet 2021 17:08 GMT

Mise à jour : 13 juillet 2021 à 19h20 GMT

Aujourd’hui, mardi, la justice algérienne a rendu un arrêté visant à placer l’ancien ministre algérien des Ressources en eau, Hussein Nassib, en prison provisoire, sur fond d’affaire de corruption le concernant alors qu’il menait

Source : Tunisie – Erm News

Aujourd’hui, mardi, la justice algérienne a rendu un arrêté visant à placer l’ancien ministre algérien des Ressources en eau, Hussein Nassib, en prison provisoire, sur fond d’affaire de corruption le concernant alors qu’il exerçait ses fonctions à la tête du ministère.

Le journal algérien « Al-Shorouk » a rapporté que « le juge d’instruction de la troisième chambre du Pôle Pénal Economique et Financier a ordonné la détention de l’ancien Ministre des Ressources en Eau Hussein Nassib, en prison provisoire, dans le cadre de l’ouverture du dossier de corruption liée aux ressources en eau.

A son tour, le journal algérien « An-Nahar » a cité des sources liées à l’enquête affirmant que l’incarcération de l’ancien ministre était intervenue dans le contexte des charges retenues contre lui pendant son mandat au ministère des Ressources hydrauliques, sans préciser la nature de ces charges. .

Et le journal algérien « Al-Shorouk » avait indiqué dans un précédent reportage que le conseiller enquêteur de la Cour suprême avait commencé à entendre l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal, l’ancien ministre des Ressources hydrauliques Hussein Nassib, et l’ancien ministre des Sports Mohamed Hattab, en plus. à nombre d’anciens gouverneurs. , dans des scandales qu’elle a qualifiés de lourds, liés à des projets de ressources en eau et à l’achèvement de barrages dans plusieurs gouvernorats, en accordant des concessions injustifiées à des complexes privés, pour mener à bien ces projets et travaux d’irrigation et d’environnement.

2021-07-99-22

Le journal a souligné que cette affaire avait fait l’objet d’une enquête par le groupe de recherche de la gendarmerie algérienne, qui a conclu, à travers le processus de recherche et d’enquête, qu’un complexe privé, créé en 1989, était impliqué dans plusieurs affaires de corruption qui ont touché d’anciens fonctionnaires de la secteur de l’eau et de l’irrigation, dirigé par l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal qui a occupé le poste de ministre des Ressources en eau de 2004 à 2009, et de 2010 à 2012, et Hussein Nassib, qui lui a succédé au même poste entre 2012 et 2015, puis 2017 et 2019, qui ont respectivement supervisé l’attribution de contrats lucratifs dans le domaine des grands transferts au complexe spécialisé dans les travaux d’irrigation, la construction de barrages et la réalisation de réseaux d’Eau, dont un projet d’une valeur de 3,8 milliards de dinars pour achever le projet d’extension du Tilsdet station d’épuration dans le gouvernorat de Bouira, qui a été signée en 2019, en plus du complexe bénéficiant de 2000 milliards de cm de projets de ressources en eau dans le gouvernorat de Ghardaïa, selon sa confirmation.

Selon le journal, ce matin, mardi matin, l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal et l’ancien ministre des Ressources en eau, Arezki Baraki, ont également comparu devant le juge d’instruction de la troisième chambre du Pôle pénal économique et financier de Sidi M’ Hamed Court, pour les entendre dans les dossiers de corruption liés au secteur des ressources en eau.

Selon des sources journalistiques, le juge d’instruction inculpera Abdelmalek Sellal dans une affaire de corruption liée au secteur des ressources en eau, qui est le dossier qui a été lancé contre l’ancien ministre des Ressources en eau, Arezki Baraki, avec la décision de le placer en prison provisoire. en tant qu’ancien directeur général de l’Agence nationale des barrages.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Congo-Brazzaville : la Namibie en route pour un départ gagnant au Congo

Congo-Brazzaville : la Namibie en route pour un départ gagnant au Congo

APC-logo

L’APC réprimande les jeunes factions exigeant la destitution d’Abdulrazaq