in

Le judoka algérien Fethi Nourine suspendu et renvoyé chez lui pour s’être retiré pour éviter les Israéliens

Le judoka algérien Fethi Nourine suspendu et renvoyé chez lui pour s'être retiré pour éviter les Israéliens

Le 2021-07-24 05:31:27, Le judoka algérien Fethi Nourine suspendu et renvoyé chez lui pour s’être retiré pour éviter les Israéliens

La Fédération internationale de judo a suspendu samedi un judoka algérien et son entraîneur pour s’être retirés des Jeux olympiques de Tokyo avant le début de son épreuve, après que le tirage au sort l’ait mis sur la bonne voie pour un match contre un Israélien.

Fethi Nourine et son entraîneur Amar Benikhlef ont fait des déclarations individuelles aux médias annonçant leur retrait de la compétition pour éviter de rencontrer un athlète israélien lors de l’événement, a indiqué l’IJF dans un communiqué.

Le retrait de Nourine était « en totale opposition avec la philosophie de la Fédération internationale de judo », a-t-il déclaré.

« L’IJF a une politique stricte de non-discrimination, promouvant la solidarité comme principe clé, renforcée par les valeurs du judo », a-t-il déclaré.

L'Algérien Fethi Nourine (photo) et son entraîneur Amar Benikhlef ont fait des déclarations individuelles aux médias annonçant leur retrait de la compétition de judo pour éviter de rencontrer un athlète israélien.  |  REUTERSL’Algérien Fethi Nourine (photo) et son entraîneur Amar Benikhlef ont fait des déclarations individuelles aux médias annonçant leur retrait de la compétition de judo pour éviter de rencontrer un athlète israélien. | REUTERS

L’IJF a ouvert une enquête sur l’affaire, conduisant à une suspension temporaire de Nourine et Benikhlef.

Le Comité olympique algérien a retiré l’accréditation de l’athlète et de l’entraîneur et les renverrait chez eux, appliquant des sanctions en conséquence, a déclaré la FIJ, sans plus de précisions sur le type de sanctions.

Les tentatives pour joindre Nourine pour commentaires n’ont pas abouti.

Vendredi, Nourine a déclaré aux médias algériens que son soutien politique à la cause palestinienne l’empêchait de rivaliser avec l’Israélien Tohar Butbul.

Le joueur de 30 ans devait affronter le Soudanais Mohamed Abdalrasool lundi pour son premier match dans la catégorie des 73 kg hommes. Une victoire l’aurait jumelé à Butbul – qui a un laissez-passer au premier tour – au tour suivant.

Ce n’est pas la première fois que Nourine se retire de la compétition pour éviter d’affronter un adversaire israélien. Il s’est retiré des championnats du monde 2019 à Tokyo pour la même raison.

Les tensions dans le conflit israélo-palestinien ont de nouveau éclaté cette année alors que les affrontements dans la Jérusalem contestée ont déclenché des affrontements transfrontaliers.

Des athlètes d’autres pays, dont l’Iran et l’Égypte, ont également refusé par le passé de rivaliser avec les Israéliens.

À une époque à la fois de désinformation et de trop d’informations, un journalisme de qualité est plus crucial que jamais.
En vous abonnant, vous pouvez nous aider à bien raconter l’histoire.

ABONNEZ-VOUS MAINTENANT

GALERIE DE PHOTOS (CLIQUEZ POUR AGRANDIR)

  • L'Algérien Fethi Nourine (photo) et son entraîneur Amar Benikhlef ont fait des déclarations individuelles aux médias annonçant leur retrait de la compétition de judo pour éviter de rencontrer un athlète israélien.  |  REUTERS

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

En Tunisie, le médecin est un soldat sans arme pendant une guerre

Comment le gouvernement nigérian envisage d'extrader Sunday Igboho - Procureur général, bureau de Malami

Comment le gouvernement nigérian envisage d’extrader Sunday Igboho – Procureur général, bureau de Malami