in

Le Maroc adhère aux négociations avec l’Algérie sur le conflit du Sahara occidental – Erm News

Le Maroc adhère aux négociations avec l'Algérie sur le conflit du Sahara occidental - Erm News

Actuexpress.net Le 2021-04-05 20:28:00, Le Maroc adhère aux négociations avec l’Algérie sur le conflit du Sahara occidental – Erm News

Publication: 5 avril 2021 18:28 GMT

Date de mise à jour: 05 avril 2021 20:05 GMT

Aujourd’hui, lundi, le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita a réaffirmé la position de son pays sur la nécessité de négocier avec l’Algérie sur le conflit du Sahara occidental, car il est une « vraie partie » dans le différend sur ce territoire entre le Royaume et le Front Polisario.

« L’Algérie a une position et est une véritable partie de ce conflit dans sa création et sa poursuite, et elle doit assumer sa responsabilité de le résoudre », a déclaré Bourita lors d’une conférence de presse marquant l’ouverture par le Sénégal d’un consulat général dans la ville de Dakhla en Occident. Sahara.

Il a ajouté: «Les vrais partis devraient s’asseoir autour de la table, pour le Maroc, le vrai parti est l’Algérie», soulignant que «l’autonomie est le seul cadre pour une solution».

Les déclarations du ministre marocain interviennent au lendemain de l’appel de son homologue algérien Sabri Boukadoum à des «négociations directes et sérieuses» entre le Maroc et le Front Polisario, et ce dernier, soutenu par l’Algérie, appelle à l’indépendance du Sahara occidental, tandis que le Royaume, qui contrôle 80% de sa superficie, propose de lui accorder une autonomie sous sa souveraineté.

De son côté, le Conseil de sécurité de l’ONU, selon sa dernière résolution sur le conflit fin octobre, a appelé à la reprise des négociations «sans conditions préalables; Afin de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental.

Ces négociations, auxquelles participent également l’Algérie et la Mauritanie, se sont arrêtées depuis la démission de l’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies, Horst Köhler, au printemps 2019.

2021-04-85-175910-consulat-senegal-maroc-laayoune-2-1

A cet égard, le ministre marocain des Affaires étrangères a annoncé, lundi, qu ‘ »il y a des tentatives pour désigner un nouvel envoyé personnel, et le Maroc a donné son accord pour sa nomination … mais qui fait tout pour bloquer cette nomination? »

La région a connu des tensions à l’automne de l’année dernière, alors que le Front Polisario annonçait, depuis le 13 novembre, la fin du cessez-le-feu en vigueur depuis 1991, en réponse à une opération militaire marocaine dans la zone tampon de Guerguerat, qui visait à rétablir le trafic vers la seule route terrestre avec la Mauritanie, après avoir été coupée par des éléments du front.

Lundi, Bourita a réitéré: «L’engagement du Maroc en faveur du cessez-le-feu, mais il répondra avec force à toute menace à sa sécurité et à sa sûreté».

Auparavant, il a présidé l’ouverture du consulat général du Sénégal à Dakhla, accompagné de son homologue sénégalaise Aissata Tal Sall.

Le Royaume considère l’ouverture de 21 consulats étrangers depuis 2019 pour les pays africains, arabes et d’Amérique centrale dans les villes d’El-Ayoun et de Dakhla, comme une confirmation de sa souveraineté sur le Sahara occidental.

Et le Front Polisario et l’Algérie qui le soutient l’ont déjà condamné.

What do you think?

14 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Les représentants exhortent le personnel judiciaire à suspendre la grève prévue

Les représentants exhortent le personnel judiciaire à suspendre la grève prévue

Akwa Ibom APC condamne les tendances de division des chefs de parti

Absence de leadership responsable des factions dans A’Ibom APC