in

Les explications du ministre des Finances

Les explications du ministre des Finances

Le ministre algérien des Finances, Aymen Benabderrahmane, s’est exprimé, ce samedi 13 mars, sur la dévaluation de la monnaie nationale et l’inflation en Algérie. Le responsable a assuré que la valeur du dinar algérien allait être « redressée », soulignant que la monnaie nationale était « loin de l’effondrement ».

Intervenant ce samedi lors de la cérémonie du lancement officiel des services de certification et de signature électroniques au Centre international des conférences (CIC), à Alger, le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, s’est montré rassurant quant à la valeur du dinar algérien, qui connaît, pourtant, une chute drastique sur le marché officiel.

Ainsi, Benabderrahmane a affirmé que la monnaie nationale « se redressera » avant la fin de l’année en cours, indiquant que son secteur entreprend actuellement une « réévaluation de la monnaie nationale en fonction des capacités de l’économie nationale ». Il assure aussi que « la monnaie nationale n’est pas en cours d’effondrement, comme la décrivent certains. Elle est, selon lui, en phase de redressement ».

Interrogé sur la hausse des prix et le taux d’inflation, qui continue de grimper en Algérie, le ministre algérien des Finances a estimé que « l’inflation est très maîtrisée en Algérie par rapport à ce qui se passe ailleurs dans le monde ». « Vous n’avez qu’à voir les prix », ajoute-t-il. Selon Aymen Benabderrahmane, les prix ont été « ajustés un tant soit peu, mais pas à ce niveau-là dont certains veulent le faire croire », assurant qu’ils « sont à la portée » des citoyens algériens.

Benabderrahmane change de discours

Il faut dire que les déclarations faites ce samedi par le ministre des Finances contredisent clairement celles qu’il avait faites en octobre dernier. Lors d’un exposé sur le projet de loi de finances 2021, le responsable du secteur des Finances avait, alors, prédit d’une nette dévaluation du dinar algérien face au dollar américain.

Il avait annoncé que le taux de change du dinar algérien allait atteindre une moyenne annuelle de 142,20 pour l’année 2021 sur le marché officiel de change. Le même responsable prévoyait même d’autres chutes du dinar algérien : jusqu’à 149,31 DA en 2022 et 156,78 DA en 2023. Soit une hausse d’environ 5% par an.

Il semble que le responsable du secteur a changé de discours afin de tenter de calmer les inquiétudes des Algériens quant à la situation économique de leur pays, surtout face à leur pouvoir d’achat en continuelle dégringolade.

Lire également : Le dinar algérien a perdu 77 % de sa valeur, selon le CARE

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
La diplomatie marocaine du Sahara Les `` fausses accusations '' de l'Algérie

La diplomatie marocaine du Sahara Les «  fausses accusations  » de l’Algérie

Matriarche de la famille Rewane, la chef Florence Rewane décède à 90 ans -

Matriarche de la famille Rewane, la chef Florence Rewane décède à 90 ans –