in

Les résultats préliminaires révèlent le leadership du FLN aux élections algériennes

Les résultats préliminaires révèlent le leadership du FLN aux élections algériennes

Actuexpress Le 2021-06-14 22:39:00, Les résultats préliminaires révèlent le leadership du FLN aux élections algériennes

Les résultats préliminaires et les estimations ont révélé une surprise retentissante obtenue par le Parti du Front de libération algérien lors des élections législatives, tandis que l’organe de surveillance des élections a répondu aux allégations de la « Société pour le mouvement de la paix » des Frères musulmans selon lesquelles il y avait « des indications pour changer les résultats en leur faveur ».

Des sources algériennes bien informées ont révélé que le parti Front de libération est arrivé en tête des résultats des élections législatives qui se sont déroulées samedi dernier, et qu’il est proche d’obtenir 100 sièges sur les 407 sièges de l’Assemblée populaire nationale, « le deuxième chambre. »

Selon des estimations préliminaires, le parti qui représentait la majorité a frôlé le plafond des 100 sièges, et ses meilleurs résultats ont été enregistrés dans les États de Djelfa, Alger et Béjaïa, alors qu’il a perdu plusieurs bastions en perdant 50 sièges par rapport aux élections de 2017.

élections en Algérie

élections en Algérie

élections en Algérie

élections en Algérie

élections en Algérie

élections en Algérie

élections en Algérie

Le Mouvement de la Société pour la paix est arrivé en deuxième position avec environ 70 sièges et le Parti national du rassemblement démocratique en troisième, dépassant le plafond des sièges de 50. Le Front du futur a également obtenu de bons résultats dans un grand nombre d’États, et les premières estimations indiquent qu’il dépassé le plafond des 40, avec le Mouvement National du Bâtiment.

Semer le chaos et la suspicion

L’Autorité nationale indépendante pour les élections en Algérie a accusé le mouvement des Frères musulmans de tenter d’influencer le processus électoral et de semer le chaos et la suspicion en réponse aux déclarations du Mouvement pour une société pour la paix « Hamas » concernant les tentatives de modifier les résultats des élections.

Une déclaration de l’Autorité électorale nationale indépendante a déclaré que certains partis ont publié des déclarations et des déclarations qui n’ont aucun fondement dans la vérité ou la crédibilité et affectent l’engagement et l’intégrité de l’autorité indépendante. Le communiqué de l’Autorité électorale nationale algérienne a souligné : « Cette affaire affecte la moralité de l’Etat et la préservation de l’édification de la nouvelle république, et c’est une invitation voilée à semer le chaos et la suspicion ».

Abdel Razzaq Makri, chef du mouvement, a affirmé que sa faction « publie » les résultats des élections, et a accusé l’autorité électorale d' »incapacité à protéger les votes de l’électorat », et a appelé le président du pays à « protéger le scrutin », selon ses allégations.

Selon une déclaration de la Commission électorale, elle a estimé que les déclarations et déclarations émises par certains partis qui « ont été à l’origine de telles pratiques n’ont aucun fondement de vérité et de crédibilité ».

Engagement envers une autorité indépendante et son intégritéزا

Le communiqué souligne que ces propos et déclarations « violent l’engagement de l’autorité indépendante et son intégrité, qui est attestée dans le pays et à l’étranger, en déclarant qu’elle est incapable de préserver et de protéger les votes de l’électorat, et appelle le président de à la République d’assumer sa responsabilité avec une expression porteuse de menaces et d’intimidation.

L’autorité électorale a affirmé que « cela nuit à la morale de l’Etat et à la préservation de l’édification de la nouvelle république et est une invitation voilée à semer le chaos et la suspicion ».

La télévision d’État a révélé le démantèlement de la plus grande cellule terroriste affiliée au mouvement terroriste Rashad Brotherhood, composée de 12 personnes directement actives dans l’aile du mouvement en Europe, parmi lesquelles une femme qui est apparue portant le niqab, qui a admis son rôle dans le leurre des femmes et en se concentrant sur les pauvres et les étudiants universitaires parmi eux.

Le chef de cellule, Sofiane Rabiei, qui a été arrêté jeudi à Oran, a reconnu avoir reçu 365 000 euros du mouvement, soulignant qu’il était « destiné à organiser des marches, et à soutenir les cellules dormantes du mouvement dans la capitale » et d’autres gouvernorats, citant certains des eux.

Il a présenté d’autres preuves de l’implication de personnalités connues dans les manifestations du mouvement, dont des personnalités éminentes des droits de l’homme, qui ont été convoquées par les autorités de sécurité pour enquête. Il a également révélé le lieu de leurs réunions secrètes au siège d’une organisation locale non accréditée. « MDS », et une villa dans le quartier Ain Banyan de la capitale.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Chaïma : des femmes algériennes manifestent contre le viol et le meurtre d'une adolescente

Chaïma : des femmes algériennes manifestent contre le viol et le meurtre d’une adolescente

Aujourd'hui.. Al-Ahly s'envole pour la Tunisie à la recherche du titre de princesse brune

Aujourd’hui.. Al-Ahly s’envole pour la Tunisie à la recherche du titre de princesse brune