in

L’escalade de la tension menace les élections législatives en Algérie – Erm News

L'escalade de la tension menace les élections législatives en Algérie - Erm News

Rédaction Le 2021-05-12 13:37:00, L’escalade de la tension menace les élections législatives en Algérie – Erm News


"Loveigaro": L'escalade des tensions menace les élections législatives en Algérie

Publié: 12 mai 2021 11:37 GMT

Date de mise à jour: 12 mai 2021 13:40 GMT

Un rapport publié par le journal français « Le Figaro » indique que la tension s’intensifie en Algérie un mois avant les élections prévues, avec des arrestations répétées et une escalade du mouvement de contestation.

Source: Tunisie – Erm News

Un rapport publié par le journal français « Le Figaro » indique que la tension monte en Algérie un mois avant les élections prévues, avec des arrestations répétées et l’escalade du mouvement de contestation appelant à un changement radical, qui menace les prochaines élections législatives.

Le rapport soulignait: «Vendredi dernier, plus d’un millier de manifestants sont sortis à Alger face à une présence policière remarquable, soulevant le slogan« Pas d’élections avec des gangs »pour exprimer leur désaccord avec la tenue d’élections législatives le 12 juin, et de condamner les récentes arrestations dans la capitale dans les rangs du mouvement.

Il a souligné que «depuis que le président Abdel-Majid Tebboune a annoncé à la mi-février la dissolution de la Chambre des représentants héritée de l’ère Bouteflika et des prochaines élections législatives, les tensions se sont intensifiées entre les autorités et le mouvement de contestation».

Il a souligné que «de nombreuses personnalités du mouvement ont pris conscience de la faiblesse de leur modèle et de la nécessité de structurer un projet politique autour d’une feuille de route consensuelle pour mener une consultation nationale à Kharata en Kabylie, où les manifestations contre Le cinquième État de Bouteflika a commencé en février 2019, et il devait être accueilli le 8 mai, qui marque le 76e anniversaire des massacres de 1945 dont cette région a particulièrement souffert, a tenu une réunion pour trouver une extension politique des slogans et étudier les moyens d’escalade. face aux autorités, notamment par opposition aux élections législatives, mais la réunion n’a finalement pas eu lieu et les habitants de Kharata ont publié un communiqué annonçant dans celui-ci, «le rejet de toute représentation du mouvement populaire dans le courant atmosphère tendue ».

2021-05-2-40

De la part des autorités qui estiment que des concessions importantes ont été faites en libérant la quasi-totalité des détenus du Hirak à la mi-février et en modifiant la loi électorale pour encourager la société civile à soumettre ses listes pour les élections législatives, un dialogue avec les partenaires sociaux a appelé à calmer le front social, notamment dans le domaine de la santé et de l’éducation.

Le ministre de la Justice Belkacem Zeghmati a rappelé lors du dernier cabinet que «la loi prévoit des peines de prison allant jusqu’à vingt ans en cas d’ingérence dans le déroulement du scrutin et de perturbations dans le processus de vote».

De son côté, l’armée a lancé un avertissement dans son magazine «Al-Army» aux «éléments subversifs» qui visent à «vaincre les élections législatives». Début avril, le chef de l’Etat les avait classés au Conseil suprême de sécurité comme des «cercles séparatistes» et des «mouvements illégaux proches du terrorisme», se référant au mouvement pour l’autonomie des tribus interdites en Algérie, que les autorités accusaient de vouloir inciter. contre les attaques lors de manifestations.

2021-05-3-34

Le mouvement Rashad, mouvement créé en exil par d’anciens cadres du Front islamique du salut, dissous en 1992, multiplie les appels à «l’escalade» contre l’autorité de Londres ou de Genève.

Le rapport a noté l’arrestation de militants et de journalistes, et la police a fermement arrêté plusieurs centaines de pompiers qui avaient l’intention de marcher vers la Présidence de la République pour exiger l’amélioration de leurs conditions de travail, et beaucoup d’entre eux ont été suspendus de leurs travaux en attendant leur procès pour avoir violé la la loi, qui est considérée comme n’ayant pas le droit de grève ou de manifester., Considérant que «le mouvement n’a pas de projet politique clair et de représentation réelle, et il est assiégé dans ce qui ressemble à une rébellion, à un moment où le mouvement médiatique Rashad provoque l’alarme des responsables de la sécurité et un militant de gauche algérien exprime ses regrets en disant: «C’est un cercle vicieux dont vous ne pouvez pas sortir, apparemment.

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Uzodinma

RUPTURE: Imo Gov Uzodinma licencie 20 commissaires

Les commerçants tunisiens sont dans une grande crise. La raison en est la "décision de l'Aïd" du Walker

Les commerçants tunisiens sont dans une grande crise. La raison en est la « décision de l’Aïd » du Walker