in

L’intervention française au Sahel a prouvé qu’une solution militaire à elle seule ne suffit pas pour éradiquer le terrorisme

L'intervention française au Sahel a prouvé qu'une solution militaire à elle seule ne suffit pas pour éradiquer le terrorisme

Actuexpress.net Le 2021-04-01 14:21:39, L’intervention française au Sahel a prouvé qu’une solution militaire à elle seule ne suffit pas pour éradiquer le terrorisme

1/4 / 2021- | Dernière mise à jour: 1/4/202 105: 46 PM (Makkah Al-Mukarramah)

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a déclaré que les solutions militaires à elles seules ne sont pas suffisantes pour lutter contre le terrorisme dans la région du Sahel, et a appelé à une coopération internationale pour lutter contre le phénomène transfrontalier à la lumière de l’escalade actuelle dans la région.

Boukadoum a souligné dans une interview accordée au journal espagnol Elpais que les solutions militaires ne seraient efficaces pour éliminer le terrorisme que si elles s’accompagnaient d’efforts sérieux pour faire face aux problèmes liés au développement dans la région du Sahel.

Il a souligné que compte tenu de la rareté des ressources, la dépendance à des fonds faciles contre le terrorisme et les enlèvements prévaudrait dans la région, ce qui devrait être pris en considération.

Boukadoum a souligné l’inefficacité de la seule solution militaire face au terrorisme par les résultats de l’opération « Barkhane » menée par la France dans la région du Sahel depuis 2014, indiquant que Paris a déployé 5100 soldats au sein de la mission multinationale des Nations Unies – qui comprend plus plus de 15 000 soldats – pour assurer la stabilité. Au Mali, cependant, cette forte présence militaire n’était pas suffisante, car elle ne s’attaquait pas aux causes profondes du phénomène du terrorisme.

Le ministre algérien des Affaires étrangères a déclaré: « Le terrorisme est un phénomène transfrontalier, donc la coopération internationale seule est faisable, car la région du Sahel est vitale pour tous ».

Il a estimé que «les groupes terroristes, quels que soient leurs noms, ISIS, Boko Haram sont tous les mêmes», et qu’il y a «un renouvellement continu du phénomène».

Les forces françaises sont présentes dans la région du Sahel africain depuis 2014 dans le cadre d’une opération que Paris a baptisée «Barkhane», par laquelle la France est intervenue militairement pour empêcher les séparatistes armés et les groupes djihadistes du nord du Mali d’incursion dans la capitale, Bamako, puis ces forces est resté pour affronter les groupes djihadistes alliés à Al-Qaïda et à l’État islamique.

Plus de nouvelles

What do you think?

18 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Le gouvernement de Buhari ordonne à GoTv et Startimes de migrer vers la plateforme freeTv

Le gouvernement de Buhari ordonne à GoTv et Startimes de migrer vers la plateforme freeTv

Le FM algérien revient les mains vides d'Espagne

Le FM algérien revient les mains vides d’Espagne