in

Macron exclut les excuses officielles pour les abus coloniaux en Algérie | Actualités Europe

Macron exclut les excuses officielles pour les abus coloniaux en Algérie |  Actualités Europe

Le 2021-01-20 09:00:00, Macron exclut les excuses officielles pour les abus coloniaux en Algérie | Actualités Europe

Le président, qui a jadis reconnu la colonisation française comme un «crime contre l’humanité», exclut le «repentir» et les «excuses» dans le cadre de la réconciliation.

Le président français Emmanuel Macron a exclu de présenter des excuses officielles pour les abus coloniaux en Algérie, a annoncé mercredi son bureau.

Il n’y aura «ni repentir ni excuses» pour l’occupation de l’Algérie ou la guerre sanglante de huit ans qui a mis fin à la domination française, a déclaré le bureau de Macron, ajoutant que le président participerait plutôt à des «actes symboliques» visant à promouvoir la réconciliation.

La guerre d’indépendance algérienne de 1954-1962 continue de tendre les relations entre les deux pays près de 60 ans plus tard.

Macron, le premier président français né après la période coloniale, est allé plus loin qu’aucun de ses prédécesseurs en reconnaissant les crimes français en Algérie.

Avant son élection, en février 2017, Macron a reconnu la colonisation de l’Algérie par la France comme un «crime contre l’humanité», dans une interview à une chaîne de télévision algérienne – un commentaire qui a fait sensation et a été critiqué par l’extrême droite.

Même s’il ne comprenait pas d’excuses, ce commentaire en 2017 était un aveu surprenant dans un pays où la colonisation de l’Algérie a longtemps été considérée comme bénigne et où beaucoup sont opposés à l’idée de la repentance.

Un an plus tard, il a reconnu que la France avait mis en place un système qui a facilité la torture pendant la guerre d’Algérie, qui a mis fin à 132 ans de domination française.

La présidence a déclaré que Macron participerait à trois jours de commémorations l’année prochaine marquant le 60e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie.

Chaque journée sera consacrée à un groupe différent qui a souffert dans le conflit, ont ajouté des assistants présidentiels.

Mercredi également, un historien chargé par le président d’évaluer «les progrès réalisés par la France sur la mémoire de la colonisation de l’Algérie et de la guerre d’Algérie», a présenté ses conclusions.

Le rapport de Benjamin Stora recommandait la création d’une commission «mémoire et vérité» pour lutter contre les abus commis dans ce pays d’Afrique du Nord.

Stora a recommandé à Macron qu’une commission mixte franco-algérienne puisse entendre les témoignages de personnes qui ont souffert pendant la guerre d’indépendance de l’Algérie et œuvrer pour la réconciliation.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
la fin du ramadan et la peur d'une flambée épidémique en Tunisie, en Irak et en Indonésie

la fin du ramadan et la peur d’une flambée épidémique en Tunisie, en Irak et en Indonésie

عيد الفطر بتونس.. متنزهات خاوية وزيارات غائبة ومعايدة إلكترونية

La Tunisie reprendra l’étude le 17 mai, après un mois de suspension