in

Ministre des Affaires étrangères : le président El-Sisi a reçu un message d’affection et de fraternité de son homologue algérien

Ministre des Affaires étrangères : le président El-Sisi a reçu un message d'affection et de fraternité de son homologue algérien

Rédaction Le 2021-08-01 00:19:17, Ministre des Affaires étrangères : le président El-Sisi a reçu un message d’affection et de fraternité de son homologue algérien

Sameh Shoukry, ministre des Affaires étrangères, a affirmé la profondeur des relations de coopération entre l’Egypte et l’Algérie dans divers domaines et la coordination conjointe sur toutes les questions d’intérêt commun, lors d’une conférence de presse conjointe ce soir avec son homologue algérien Ramtane Lamamra au palais de Tahrir.

Au début de la conférence de presse, Shoukry a souhaité la bienvenue au ministre Lamamra, qui en est à sa première visite en Egypte, après avoir repris le portefeuille des affaires étrangères au sein du gouvernement algérien. Shoukry a ajouté qu’il avait été convenu de poursuivre les consultations et les contacts au profit de nos peuples et de la stabilité dans les régions arabe et africaine.

Pour sa part, le ministre algérien des Affaires étrangères a affirmé qu’il transmettait un message d’affection et de fraternité du président algérien Abdelmadjid Tebboune au président Abdel Fattah El-Sisi, et a expliqué que le message affirme l’engagement à renforcer les relations entre les deux pays, notamment dans à la lumière des liens historiques qui unissent les deux pays, surtout lorsque l’Egypte sœur et le peuple égyptien se sont tenus avec la révolution algérienne et sa victoire.

Il a ajouté que le président algérien lui a confié au début de sa mission d’inclure un certain nombre de pays frères et amis, et que l’Egypte figure parmi eux, compte tenu des questions soulevées concernant le partenariat stratégique et un certain nombre d’autres dossiers au Maroc, le Machrek arabe et le continent africain, sous réserve d’une coordination et d’une concertation avec l’Egypte frère.

Le ministre algérien des Affaires étrangères a expliqué que le monde et la région sont exposés à de grands défis, notamment ceux liés à la pandémie de Corona, qui a perturbé la programmation pour contrôler les horizons.

En réponse à une question sur sa visite en Éthiopie et au Soudan avant son arrivée au Caire et la vision de l’Algérie de sortir de l’impasse du barrage de la Renaissance – il a déclaré à Lamamra que l’Algérie estimait que la situation et la situation concernant les relations entre le Nil Les pays du bassin, notamment les trois pays, l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan, traversent une étape délicate, et nous, en Algérie, avons besoin d’être informés. Nous ne nous contentons pas d’une connaissance superficielle de ce dossier absolument vital des trois peuples, et nous pensons qu’il est très important que ces pays frères parviennent à des solutions satisfaisantes qui remplissent les droits et devoirs de toutes les parties afin qu’une transparence absolue prévale dans cette relation et la fonde sur des bases solides.

Shoukry : Nous faisons confiance aux dirigeants tunisiens, et nous espérons la formation rapide du gouvernement libanais

Lamamra a souligné l’intérêt de son pays pour cette question car elle est essentielle pour les pays frères et amis. Il a souligné la ferme position de l’Algérie et son souci de ne pas exposer à des risques inutiles les relations stratégiques et distinguées entre la partie arabe et la partie africaine. , il a écouté avec grand intérêt ses homologues d’Addis-Abeba et de Khartoum d’Information J’ai également écouté une partie de l’information du ministre Sameh Shoukry, selon laquelle la conversation allait reprendre.

Il a souligné que l’Algérie souhaite toujours et pour toujours, lorsque les conditions sont réunies et que l’atmosphère est appropriée, faire partie de la solution à tous les grands problèmes existentiels qui concernent nos frères, soulignant que nous écoutons et informons nos dirigeants des positions de la frères dans les trois pays.

Il a dit à Lamamra que le barrage de la Renaissance est un problème mondial pour lequel le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni et est considéré dans plusieurs forums comme un problème important, nous devons donc être une idée complète et apporter des opinions et des idées sur cette question.

Concernant l’évolution de la situation en Libye et la tenue d’élections à la fin de cette année, Shoukry a souligné que l’Egypte et l’Algérie portent un grand intérêt à la situation en Libye car elles sont des voisins directs de la Libye et sont liées par des liens historiques et fraternels. .

Il a ajouté : « Nous sommes optimistes que le Forum de dialogue libyen conduira à la sortie de la Libye de sa crise, et que la tenue d’élections en Libye renforcera la stabilité, la sécurité et la souveraineté sur le territoire libyen, la sortie des forces étrangères et le traitement de la question des milices. . Nous sommes impatients de coopérer avec l’Algérie pour rétablir la stabilité en Libye et de travailler à travers les pays voisins directs pour renforcer l’État national. soutenir les frères en Libye.

Le ministre algérien des Affaires étrangères a expliqué que l’arène libyenne connaît des progrès par rapport aux épreuves que le peuple libyen a traversées, et que le peuple libyen a peut-être atteint le stade d’un soulèvement des esprits et de la prise de conscience que l’avenir de la Libye appartient au peuple libyen. , et que les pays voisins ont une responsabilité particulière à l’égard de la Libye.

Il a dit que nous espérons que les élections libyennes programmées seront un moyen de restaurer la stabilité et la sécurité en Libye, et cet aspect positif nécessite patience et vigilance afin de fournir toutes les conditions de succès et de sortie de la période tragique, soulignant l’existence d’une coordination entre l’Egypte et l’Algérie concernant la situation en Libye, en plus de s’adresser à d’autres partenaires qui ont un intérêt dans la question libyenne.

Concernant la situation au Liban, Sameh Shoukry a affirmé que la scène au Liban est une affaire interne, et l’Egypte essaie, en vertu de sa relation, de contribuer à une sortie de la crise actuelle au Liban, soulignant que l’Egypte continue de fournir soutien pour parvenir à la stabilité et à la sécurité du peuple libanais, qui mérite un avenir radieux.

Lamamra, ministre des Affaires étrangères de l’Algérie, a indiqué que l’Algérie faisait partie des dispositions prises par la Ligue arabe pour mener à bien les efforts avec les frères au Liban qui ont abouti à la signature de l’Accord de Taëf. En formant un gouvernement libanais qui dirigerait le Liban vers un avenir meilleur, en soulignant que le Liban est important, que le Liban appartient à l’histoire et que le Liban est l’avenir.

Lamamra : La relation entre l’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie traverse une étape délicate

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

judoka algérien renvoyé des Jeux olympiques après avoir refusé d’affronter les Israéliens | Jeux Olympiques de Tokyo 2020

الرئيس التونسي يحث البنوك على خفض نسب الفائدة لتخفيف الأعباء على المواطنين

Le président tunisien exhorte les banques à baisser les taux d’intérêt pour alléger le fardeau