in

Nous publions les noms des candidats à la présidence du gouvernement algérien

Nous publions les noms des candidats à la présidence du gouvernement algérien

Actuexpress Le 2021-06-25 21:09:43, Nous publions les noms des candidats à la présidence du gouvernement algérien

Des sources algériennes informées ont révélé, aujourd’hui, vendredi 25 juin, 3 noms de candidats à la tête du gouvernement attendu d’ici quelques jours.

Les sources ont déclaré, dans des déclarations faites à « Sputnik », que 3 noms seraient choisis par le président Abdelmadjid Tebboune, le Premier ministre qui le nommerait à la tête du gouvernement, en tant que ministre des Finances du gouvernement intérimaire actuel, Ayman Abdel Rahman, qui a occupé le poste de Gouverneur de la « Banque d’Algérie » entre 2019 et 2020.

La liste comprend également Abdelaziz Khalaf, qui a été nommé par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, comme son conseiller pour l’économie et les finances, selon un communiqué de la présidence le 20 juin 2020.

Khalaf a occupé plusieurs postes, dont celui de ministre du Commerce et des Finances et de secrétaire général de la présidence de la République à l’époque du président Chadli Bendjedid, en plus de son travail à la Banque islamique de développement et à la Banque arabe pour le développement économique en Afrique.

Le troisième nom sur la liste est le ministre de l’Intérieur, des Autorités locales et du Développement urbain du gouvernement intérimaire, Kamal Beljoud.

Les sources ont suggéré la nomination du ministre des Finances Ayman Abdel Rahman, pour plusieurs raisons, dont le fait qu’il est un homme de confiance pour le président, qui a dit plus tôt : réformer le secteur, les banques et les lois économiques, et faire progresser le développement financier. »

Les sources ont confirmé que tous les dossiers sont désormais entre les mains de l’actuel ministre des Finances, pour se mettre directement au travail.

Selon les résultats des récentes élections algériennes, la constitution accorde au président algérien le droit de nommer le Premier ministre pour former un gouvernement, étant donné qu’aucun des partis politiques n’a obtenu la majorité parlementaire.

Selon le texte de l’article 103 de la constitution, « le gouvernement sera dirigé par un Premier ministre dans le cas où les élections législatives aboutiraient à une majorité présidentielle, ce qui signifie que l’« Aflan » s’allie avec d’autres blocs parlementaires pour atteindre le nombre des sièges 50+1, et que cette majorité soutient le programme du président.

Dans le cas présent, le Premier ministre mettrait en œuvre le programme du président, tandis que dans l’autre cas « indisponible », il mettrait en œuvre le programme de la majorité du parti.

Hier, jeudi, le Premier ministre algérien, Abdelaziz Djerad, a remis sa démission de son poste au président du pays, Abdelmadjid Tebboune.

Cela s’inscrit dans le cadre de l’article 113 de la Constitution qui dispose : « Le Premier ministre ou le chef du gouvernement, selon le cas, peut soumettre la démission du gouvernement au président de la République.

Mercredi, le président du Conseil constitutionnel algérien, Kamel Fenich, a annoncé les résultats définitifs des élections législatives qui se sont tenues le 12 juin.

Le Parti du Front de libération nationale a remporté 98 sièges, le Parti du mouvement de la Société pour la paix a remporté 65 sièges et le Parti de l’Assemblée nationale démocratique a remporté 58 sièges, tandis que les voix du total des listes indépendantes ont été réparties sur 84 sièges, le Parti du Front du futur en a remporté 48. sièges, et le parti Mouvement Bina a remporté 39 sièges A au parlement algérien, selon le journal algérien « Echorouk ».

Le président du Conseil constitutionnel a déclaré que 48 recours ont été accueillis en la matière et 300 recours ont été rejetés en conséquence.

Fneish a confirmé que le Conseil constitutionnel avait demandé le transfert des urnes à un certain nombre d’Etats afin de les enquêter, tout en comptabilisant 361 recours de participants aux élections législatives.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Osun map

L’ex-commissaire à la santé d’Osun, Lanre Afolabi, est décédé

Usifo Ataga & Chidinma Ojukwu

PDG de Super TV: la police libère l’opérateur de l’appartement Lekki sous caution