in

Parlement algérien : l’Algérie ne pardonnera pas au « Makhzen » sa chute

مجلس الأمة الجزائري

Actuexpress Le 2021-07-17 20:11:41, Parlement algérien : l’Algérie ne pardonnera pas au « Makhzen » sa chute



(dpa)


Publié le : samedi 17 juillet 2021 – 20:11 | Dernière mise à jour : samedi 17 juillet 2021 – 20:11

Le bureau de l’Assemblée nationale algérienne (chambre haute du parlement) a confirmé que « la mesure prise par le représentant du Royaume du Maroc aux Nations unies, l’Algérie ne pardonnera pas au makhzen, la qualifiant d' »échec inacceptable et déraisonnable ». « 

Le Bureau de la Chambre législative suprême du Parlement algérien a estimé dans un communiqué ce samedi, que la remise par l’Etat du Maroc d’un mémorandum officiel à la réunion du Mouvement des non-alignés inclut le soutien de Rabat à l’indépendance de la Kabylie algérienne. Région.

Dans son communiqué, le Conseil a qualifié cette démarche de « sans valeur sur le plan diplomatique et juridique, et qu’elle atténue les mécontentements anciens et renouvelés face aux succès remportés en Algérie qui, sous la houlette du président Abdelmadjid Tebboune, s’achemine progressivement vers la consolidation de ses institutions et le renforcement de l’indépendance de sa décision politique.

Le Conseil a ajouté : « La position du Maroc représente une autre lecture intrusive et perdue qui s’écarte du cours de l’histoire, du présent et de l’avenir d’un régime qui aime les manœuvres et les complots et reproduit tous les complots qu’il a ourdis contre l’Algérie de notre histoire ancienne à l’époque. de la résistance populaire à l’Algérie en novembre.

Le conseil a qualifié le régime du Makhzen (c’est-à-dire l’élite dirigeante au Maroc) de « lunatique capricieux » car il lit les faits de l’époque d’une manière qui satisfait son instinct hostile envers l’Algérie, ajoutant : « Il semble que le régime marocain ait oublié le lutte et équilibre révolutionnaire du peuple algérien qui a vaincu les puissances coloniales les plus puissantes par des sacrifices et des héroïsmes avec le sang des martyrs. un demi-million de martyrs.

Le Conseil a également affirmé que l’Algérie « ne pardonnera pas une telle chute d’un régime habitué aux manœuvres, au complot et à la violation continue des saintetés et des saintetés nationales des pays voisins, et le renoncement aux luttes des ancêtres, surtout pendant l’ère coloniale. . »

Le conseil, dirigé par Saleh Goujil, « a exprimé son espoir que la partie marocaine rectifierait rapidement son infériorité et sa chute scandaleuse, qu’elle considérait comme une réaction très avancée en violation du droit international, une chute sans précédent dans l’abîme et un effondrement téméraire de l’insuffisance diplomatie qui est entrée dans une phase de sottise et d’insouciance incalculable envers l’Algérie. »

Le communiqué de l’Assemblée nationale considère que « la position marocaine, qui n’a pas changé depuis des décennies, constitue un paradoxe qui n’est pas juste et incompatible avec la logique des relations internationales contemporaines, et représente la dissolution flagrante par le Maroc des principes de l’Union du Maghreb, qui pousse les liens de boucle entre les citoyens du Maghreb arabe vers une région de ténèbres, et vers une impasse. » .

Dans un communiqué publié vendredi, le ministère algérien des Affaires étrangères a qualifié le comportement du Maroc d' »irresponsable et de provocateur », le considérant comme une déviation dangereuse. L’Algérie a demandé à son voisin « des éclaircissements sur sa position finale sur l’incident dangereux », notant dans le même communiqué que « Le comportement du Maroc s’inscrit dans sa campagne anti-algérienne. »

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Le Congo responsabilise les écrivains africains vers une narration lucrative

Le Congo responsabilise les écrivains africains vers une narration lucrative

Dapo Abiodun3

L’aéroport cargo d’Ogun prêt pour l’inauguration l’année prochaine -Abiodun