in

Rabat accusé de soutenir « deux organisations terroristes ». L’Algérie annonce la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc | Actualités Politique

La crise du barrage de la Renaissance... L'Algérie retrouvera-t-elle son lustre diplomatique ?  |  Algérie

Actuexpress.net Le 2021-08-24 19:20:32, Rabat accusé de soutenir « deux organisations terroristes ». L’Algérie annonce la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc | Actualités Politique

24/8/2021-|dernière mise à jour: 24/8/202108:43 PM (La Mecque)

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a annoncé la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc, à compter d’aujourd’hui, mardi, en raison de ce qu’il a qualifié d' »actes hostiles » du royaume.

Lamamra a ajouté – lors d’une conférence de presse – que les responsables au Maroc portent la responsabilité de la détérioration des relations entre les deux pays, comme il l’a dit, accusant Rabat de soutenir deux organisations qu’il a qualifiées de « terroristes » et celles impliquées dans les récents incendies qui ont éclaté dehors en Algérie.

Le ministre algérien a dénoncé ce qu’il a qualifié de campagne reposant sur des scénarios imaginaires visant l’Algérie, et a qualifié le discours d’un diplomate marocain sur le droit à l’autodétermination dans la région de Kabylie de déviation dangereuse.

Lamamra a souligné que rompre les relations avec le Maroc ne signifie pas nuire aux citoyens des deux pays, et les consulats exerceront leur rôle habituel.

Le ministre algérien des Affaires étrangères a également déclaré : « Nos efforts se poursuivront au sein de l’Union africaine pour empêcher qu’Israël n’obtienne le statut d’observateur au sein de l’Union ».

L’agence de presse algérienne a rapporté que le Conseil suprême de sécurité – présidé par le président Abdelmadjid Tebboune – a décidé lors de sa réunion extraordinaire de mercredi dernier de reconsidérer les relations entre l’Algérie et le Maroc, dans le contexte des actes hostiles répétés du Maroc contre l’Algérie, selon la description de l’agence.

Et le ministère algérien des Affaires étrangères a annoncé – le mois dernier – le rappel de son ambassadeur à Rabat pour consultations, après que l’Algérie a demandé des éclaircissements au Maroc sur sa position sur le soutien à un « mouvement séparatiste » en Kabylie algérienne.

Un communiqué du ministère algérien des Affaires étrangères n’excluait pas – à l’époque – « de prendre d’autres mesures » en fonction de l’évolution que connaîtra l’affaire.

La crise diplomatique entre les deux pays a débuté lors des travaux de la réunion du Mouvement des non-alignés, qui s’est tenue « à distance » les 13 et 14 juillet, lorsque Lamamra a évoqué la question du Sahara occidental, la région que le Front Polisario réclame séparation d’avec le Maroc, et l’Algérie y soutient, tandis que le Maroc la considère comme faisant partie intégrante de son territoire.

Le Maroc a répondu – par l’intermédiaire de son ambassadeur auprès des Nations Unies, Omar Hilal – par un mémorandum distribué aux membres de l’Organisation des pays non alignés, dénonçant l’évocation de la question du Sahara occidental lors de la réunion, puis évoquant le « droit à l’autodétermination du peuple kabyle », que les autorités algériennes considéraient comme un soutien à un mouvement qu’elles qualifient de « terroriste ». Qui est basé à Paris et revendique ce qu’il appelle le droit à l’autodétermination en Kabylie algérienne.

Plus de politique

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Channels Television

L’Algérie pleure 69 morts alors que les incendies de forêt en Méditerranée se propagent

مؤشر توناندكس التونسي يستقر بنهاية تعاملات الأربعاء

L’indice tunisien Tunandex se stabilise en fin de cotation ce mercredi