in

Un juge algérien ordonne l’incarcération d’un ancien député après avoir insulté la personnalité de l’émir Abdelkader

Un juge algérien ordonne l'incarcération d'un ancien député après avoir insulté la personnalité de l'émir Abdelkader

Rédaction Le 2021-06-28 03:07:00, Un juge algérien ordonne l’incarcération d’un ancien député après avoir insulté la personnalité de l’émir Abdelkader

Le juge d’instruction d’un tribunal algérien a ordonné l’incarcération d’un ancien député pour outrage à la personnalité du prince Abdelkader, héros de la première campagne de résistance au colonialisme français, lors d’une émission télévisée, provoquant sa fermeture pendant une semaine, selon ce qu’a annoncé une organisation de défense des droits de l’homme.

Le Comité national de libération des détenus a indiqué sur sa page Facebook que « le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed dans la capitale a ordonné le placement en détention provisoire d’Imran Ait Hammouda, dit Noureddine ».

Le comité a ajouté que l’acte d’accusation incluait « atteinte aux symboles de l’État et de la révolution (la guerre d’indépendance), insulte à un ancien président de la république et atteinte à l’unité nationale ».

Et les médias locaux ont rapporté que le recours à la justice est intervenu après une plainte déposée par des avocats, après une émission diffusée sur « Al-Hayat » TV, dans laquelle il a décrit l’ancien député, le prince Abdul Qader, comme un « traître », à la fois quand ce personnage historique est très apprécié.

Au cours de la même émission, Ait Hammouda, le fils du colonel Amirouche, l’un des leaders de la guerre d’indépendance vis-à-vis de la France, a accusé l’ancien président algérien Houari Boumediene et le leader national Messali El Hajj de trahison.

Noureddine Ait Hammouda a été arrêté samedi soir à Bejaia, dans l’est du pays, comme l’a annoncé la Ligue algérienne des droits de l’Homme.

Ses déclarations ont suscité une vague de mécontentement généralisé à travers les médias et les réseaux sociaux, notamment envers la personne de l’émir Abdelkader (1808-1883), qui est décrit dans l’histoire algérienne comme « le fondateur de l’État algérien moderne ».

Lundi, les autorités algériennes ont suspendu la diffusion d’Al-Hayat TV pendant une semaine, et son directeur, Habit Hannachi, a fait l’objet d’une enquête, mais sans suite judiciaire.

Hannachi, qui a interviewé Ait Hammouda dans l’émission qui a déclenché la polémique, avait publié une clarification dans laquelle il soulignait que les déclarations de l’ancien député ne représentaient pas le point de vue de l’institution.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Coût des formulaires, sélection des aspirants... tout savoir sur les congrès APC

Coût des formulaires, sélection des aspirants… tout savoir sur les congrès APC

البحرية التونسية تنقذ 178 مهاجرا في 3 عمليات خلال يوم

La marine tunisienne sauve 178 migrants en 3 opérations en une journée