in

Un responsable algérien accuse le Maroc de «  propager le fléau de la drogue  »

Un responsable algérien accuse le Maroc de `` propager le fléau de la drogue ''

Le 2021-03-12 09:00:00, Un responsable algérien accuse le Maroc de «  propager le fléau de la drogue  »

Rabat – Le ministre algérien des Affaires islamiques Youssef Belmehdi a accusé le Maroc de projeter de répandre la toxicomanie en Algérie.

Belmehdi a attaqué directement le Maroc lors de sa participation à un séminaire de «sensibilisation» sur le contrôle des drogues.

Le séminaire a eu lieu quelques jours avant que le Maroc n’annonce l’adoption d’un projet de loi légalisant la production de cannabis à usage thérapeutique.

Le Maroc a adopté le projet de loi jeudi à l’issue d’une série de discussions et de consultations.

L’Algérie utilise souvent les affaires intérieures liées au Maroc pour attaquer le Maroc.

Après l’accord du Sahara et Israël-Maroc, les responsables algériens utilisent désormais des sujets liés au cannabis pour attaquer les affaires souveraines et intérieures du pays dans le but de dissimuler sa crise économique et le mouvement Hirak.

Belmehdi a directement attaqué le Maroc, affirmant «l’existence de gangs légalisant [the] culture de drogues. »

Il a affirmé que ces «partis ne souhaitent pas du bien à l’Algérie», accusant le Maroc de répandre le fléau de la toxicomanie.

L’attaque contre le projet de loi marocain sur la légalisation du cannabis n’est pas la première du genre.

Plusieurs médias algériens ont rendu compte du projet de loi.

Lire aussi: Le Maroc adopte un projet de loi légalisant la production médicale de cannabis

Radio Algérienne a récemment publié un article hostile attaquant la nouvelle législation de Rabat et accusé le pays de tenter de dissimuler la crise économique avec le projet de loi.

«Le gouvernement n’a trouvé aucune issue, à part adopter une entreprise qu’il cherche à légaliser pour faire taire les voix exigeant de vivre dans la dignité», a affirmé l’émission de radio.

Les affirmations ne sont pas surprenantes.

L’ancien ministre algérien des Affaires étrangères Abdelkader Messahel a un jour accusé le Maroc de «blanchiment de l’argent de la drogue en Afrique subsaharienne», rejetant l’affirmation croissante de Rabat dans la géopolitique africaine.

«Les banques marocaines sont utilisées pour blanchir les revenus de la vente de haschich [cannabis resin]. Tout le monde le sait », a déclaré l’ancien FM.

Cependant, les médias algériens continuent de couvrir les principales saisies de pilules psychotropes acheminées vers le Maroc depuis l’Algérie.

La Direction générale de la sécurité nationale (DGSN) du Maroc a annoncé en 2017 que les saisies de pilules psychotropes en provenance d’Algérie avaient considérablement augmenté ces dernières années.

La DGSN a déclaré que les services de sécurité marocains avaient confisqué 808022 pilules psychotropes en 2016, contre 260152 en 2015 et 293282 en 2014.

What do you think?

15 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Edo menace de fermer la 20e NSF jeudi

Edo menace de fermer la 20e NSF jeudi

ميناء الجزائر العاصمة - أرشيفية

Pour absorber le choc pétrolier … l’Algérie relance ses exportations avec des amendements juridiques « audacieux »