in

Au moins 49 morts et près de 50 blessés

Au moins 49 morts et près de 50 blessés

Attaques terroristes dans deux mosquées en Nouvelle Zélande. / Ph.DR

Des attaques terroristes dans deux mosquées en Nouvelle-Zélande ont fait au moins quarante morts neuf et une cinquantaine de blessés, ce vendredi 15 mars, rapporte Euronews. Les tirs ont retenti à l’heure de la grande prière du vendredi dans les deux mosquées à Christchurch (à l’est de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande).

L’assaillant présumé, un Australien de 28 ans nommé, avait filmé son passage à l’acte dans une vidéo insoutenable qui dure 17 minutes, selon La Libre. Il est décrit par le premier ministre australien, Scott Morrison comme un «terroriste extrémiste de droite, violent»,  précise la même source. Le Monde rapporte que quatre suspects ont été arrêtés, au moment où la première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a décrit le massacre comme une attaque terroriste (…) bien planifiée».

Par ailleurs, des bombes artisanales ont été découvertes lors de la fouille d’une voiture, annoncent les autorités indiquant qu’elles ont été neutralisées. La police a également conseillé aux citoyens «de ne pas se rendre dans une mosquée dans les prochaines heures». L’état d’alerte a été relevé dans tout le pays. Les rues ont été barricadées et les vols internationaux annulés, précise-t-on de même source.

Contacté par Yabiladi, Alan Ross Meurant, consul honoraire du Maroc en Nouvelle-Zélande, déclare que les Marocains ne sont pas comptabilisés pour le moment parmi les victimes. «Le consulat marocain en Nouvelle-Zélande et l’ambassade du royaume en Australie sont en contact permanent avec le ministère néo-zélandais des affaires étrangères dans ce sens», nous explique le responsable. 

What do you think?

658 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

Ya Biladi

Written by Ya Biladi

2ème édition du Festival "SghirekYetfanen" les 22 et 23 mars à la Cité de la Culture

2ème édition du Festival « SghirekYetfanen » les 22 et 23 mars à la Cité de la Culture

Hakim Arezki, victime du printemps noir aux Algériens : « Ne répondez pas aux provocations et ne provoquez pas »