in

LA PLUS GROSSE GAFFE D’EL OTHMANI DEPUIS LE DÉBUT DE SON MANDAT

Actu-Maroc

Le chef du gouvernement El Othmani a fini par mettre les pieds dans le plat pour commettre la plus grave erreur alors qu’il se trouve à mi-mandat. Cette erreur aux prolongements sérieux pourrait le poursuivre pour le reste de ses responsabilités à la tête du gouvernement, puisqu’elle met en cause l’un de ses ministres et son principal allié au sein de la coalition gouvernementale, le RNI dirigé par Akhanouch.

Tout est parti d’une déclaration d’El Othmani au cours d’un meeting le weekend dernier devant les militants de son parti de la région du Gharb dans laquelle il a affirmé, à la surprise générale, que les prochaines élections législatives de 2021 ne seront pas transparentes et qu’elles seront truquées pour faire gagner une autre formation, celle du RNI qu’il n’a pas nommée mais qui s’est sentie visée sur le champs..

Une faute gravissime et des propos inadmissibles de la part d’un chef de gouvernement et du parti dirigeant la majorité pour la plonger dans un embarras insurmontable. Ses propos n’ont pas été démentis par sa formation du PJD dont une partie est satisfaite de cette sortie de piste qui leur rappelle les positions de son prédécesseur, Abdelilah Benkirane, qui a toujours confondu volontairement entre ses responsabilités de chef de gouvernement et de leader d’un parti. Cette affaire fait grand bruit au sein de la majorité et au sein de toute la classe politique qui pourrait demander au concerné de se présenter devant le parlement pour s’expliquer sur ces graves propos indignes d’un chef de gouvernement. Les mêmes explications pourraient lui être exigées de la part du roi afin qu’il présente ses excuses au ministre de l’intérieur.

Par Jalil Nouri

Actu-maroc.com

Commentaires

What do you think?

189 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

HAICA : l'interdiction de diffusion est une décision dangereuse qui menace la liberté d'expression

l’interdiction de diffusion est une décision dangereuse qui menace la liberté d’expression

TV5 Monde se positionne comme première chaîne francophone au Maghreb

TV5 Monde se positionne comme première chaîne francophone au Maghreb