in

Maroc-Sixième FIAD : Quand Attijariwafa bank devient la Bismarck de l’Afrique !

Maroc-Sixième FIAD : Quand Attijariwafa bank devient la Bismarck de l'Afrique !

L’Afrique côté Est et côté Ouest se retrouveront ensemble à Casablanca au Maroc pour parler cette fois-ci union ! Union de deux grandes régions africaines qui ne se parlent pas ou peu et que les différentes colonisations ont tout fait pour séparer faute de pouvoir les désintégrer. Rendez-vous est donc donné les 14 et 15 mars 2019 dans la ville où les mythiques Humphrey Bogart et Ingrid Bergman ont joué le film culte “Casablanca“ et y ont incarné un couple vivant une histoire d’amour tumultueuse.

Et tel Bismarck unissant par la force des armes l’Allemagne à la fin du 19ème siècle, Attijariwafa bank use pour ce 21ème siècle d’une arme autrement plus puissante, celle du développement économique et de la croissance intégrée d’un continent pour lequel tout se décidait ailleurs et qui est considéré aujourd’hui comme l’une des plus importantes sources de la croissance mondiale.

Pour le sixième Forum International Afrique Développement (FIAD 2019), l’initiateur s’est fixé pour objectif le rapprochement de l’Est et l’Ouest de l’Afrique, d’où le thème cette année : «Quand l’Est rencontre l’Ouest».

Les temps où l’on jouait cavalier seul sont révolus, à l’ère de la mondialisation, l’union rend plus forts. L’Afrique de l’Ouest est aujourd’hui une communauté de peuples unie économiquement dans le cadre de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Selon le FMI, le PIB/PPA global des États membres de la CEDEAO s’élève à 564,86 milliards de dollars, ce qui en fait la 25e puissance économique du Monde.

Face à la CÉDÉAO, il y a le COMESA (Marché commun de l’Afrique de l’Est et australe) formée de 19 pays rejoints l’année dernière par la Tunisie, et dont les Etats membres s’étalent sur une superficie d’environ 12 millions de kilomètres carrés et comptent actuellement plus de 422 millions d’habitants et un PIB de plus de 267 milliard de dollars et une croissance moyenne de 6%.

Pour cette sixième édition du FIAD, les pays à l’honneur seront le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Mali (pour l’Afrique de l’Ouest) et l’Égypte, l’Éthiopie, le Kenya et le Rwanda (pour l’Est).

Et comme c’est de coutume, des trophées de la coopération Sud-Sud seront remis aux entreprises engagées dans l’intégration économique du continent.

Le Forum International Afrique Développement (FIAD) est né, rappelons-le, à l’initiative du Fonds d’investissement panafricain Al Mada, actionnaire de référence du groupe Attijariwafa bank. Il s’est affirmé au fil des ans comme un événement incontournable à l’échelle du continent africain et comme une plateforme de référence dans la mise en relation entre acteurs économiques, investisseurs, et décideurs politiques. Le FIAD est un catalyseur de concrétisations d’opportunités.

En marge du Forum, deux grands événements seront organisés : les trophées de la coopération Sud-Sud -qui récompenseront trois entreprises africaines, en reconnaissance de leur contribution au développement des échanges intra-africains-, et les trophées du jeune entrepreneur -qui vise à primer les jeunes Entrepreneurs africains brillants postulant à plusieurs catégories de compétitions.

La Tunisie sera présente cette année par 3 startups qui figureront ans la délégation des hommes d’affaires tunisiens. Parmi elles, une participera au panel «Les jeunes prennent la main» et les deux autres aux trophées des jeunes entrepreneurs.

A noter que 2.000 opérateurs ont participé à la 5ème édition du FIAD, 30 pays y ont été représentés, 4.000 rendez-vous BtoB organisés et 50 BtoG et 250 journalistes ont couvert l’événement.

A.B.A.

What do you think?

658 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Le ministre de l'Intérieur appelé à gérer avec le Maroc le rapatriement des MNA

Le ministre de l’Intérieur appelé à gérer avec le Maroc le rapatriement des MNA

arp

une plénière exceptionnelle à l’ARP