in

52 groupes du nord demandent à l’ONU et à d’autres de soutenir l’agitation du Biafra

52 groupes du nord demandent à l'ONU et à d'autres de soutenir l'agitation du Biafra

Actuexpress.net Le 2021-04-28 01:22:10, 52 groupes du nord demandent à l’ONU et à d’autres de soutenir l’agitation du Biafra

Vendredi Olokor

Publié 28 avril 2021

Une coalition de 52 groupes du Nord a appelé lundi la communauté mondiale à intervenir pour persuader le gouvernement nigérian et les Nations Unies de faciliter l’actualisation finale du rêve du Biafra par les Igbo.

Tout en qualifiant de vides et sans effet les «menaces et promesses» du président, le général de division Muhammad Buhari (ret.), Le CNG a déclaré qu ‘«entre décembre 2020 et avril 2021, plus de 970 élèves ont été enlevés de leurs écoles dans la partie nord. du Nigéria avec un nombre substantiel toujours en captivité et certains violemment exécutés.

Le porte-parole de CNG, Abdul-Azeez Suleiman, a soulevé le point de vue dans un communiqué après une réunion d’urgence à Abuja.

Selon lui, le nord du Nigéria n’a jamais connu le niveau actuel d’exposition aux criminels et aux bandits sous le régime de Buhari.

Il a déclaré: «Le GNC décide par la présente d’appeler nos amis et la communauté internationale, le Royaume-Uni en particulier, à comprendre que notre amitié bilatérale est guidée par les principes de souveraineté, la promotion de la paix et les normes qui guident les ingérences légitimes.

«Par conséquent, leur intervention, leurs exclamations et leurs actions ne doivent pas être amenées à réduire l’effort de l’État nigérian pour protéger les citoyens de la violence et de la terreur.

«Nous souhaitons enfin renouveler notre demande d’intervention de la communauté mondiale pour persuader les autorités nigérianes et les Nations Unies de faciliter l’actualisation finale du rêve du Biafra par les Igbo.

«Le monde doit garder à l’esprit que de loin, un Nigéria déstabilisé menacera certainement la paix et la sécurité de toute l’Afrique subsaharienne.

«Dans le sud, des gangs de milices armées de l’IPOB, des sécessionnistes violents et un assortiment de groupes militants semblent ressentir un énorme vide dans la capacité et la volonté politique du gouvernement fédéral de les défier, qu’ils exploitent avec des conséquences désastreuses sur les moyens de sécurité du pays. et en particulier sur les communautés du Nord et les individus vivant en tant que minorités dans le Sud pendant que la présidence se vautre pour détourner le problème. »

Le GNC, cependant, a attaqué les peuples autochtones du Biafra, affirmant qu’il «prend maintenant une forme et un contexte plus inquiétants et répulsifs avec une déclaration ouverte de violence et d’anarchie contre d’autres parties du Nigéria et de l’État nigérian».

Copyright PUNCH.

Tous les droits sont réservés. Ce matériel et tout autre contenu numérique de ce site Web ne peuvent être reproduits, publiés, diffusés, réécrits ou redistribués en tout ou en partie sans l’autorisation écrite expresse préalable de PUNCH.

Contacter: [email protected]

What do you think?

23 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
L'Algérie et l'Égypte en un seul régiment - Al Shorouk Online

L’Algérie et l’Égypte en un seul régiment – Al Shorouk Online

L'Egypte dessine l'Algérie en Coupe Arabe

L’Egypte dessine l’Algérie en Coupe Arabe