in

Aso Rock se retourne méchamment contre leur copain de longue date, Channels Television – Nnamdi Kanu

Aso Rock se retourne méchamment contre leur copain de longue date, Channels Television - Nnamdi Kanu

Rédaction Le 2021-04-27 16:48:45, Aso Rock se retourne méchamment contre leur copain de longue date, Channels Television – Nnamdi Kanu

D’éminents juristes et avocats ont appelé à l’abandon de tous les appels dans les affaires pré et post-électorales dans le pays afin d’arrêter la vague de litiges entre les politiciens et leurs partis politiques.

Les juristes comprenant des juges de la Cour suprême, des juges de la Cour d’appel, des juges de la Haute Cour et des avocats chevronnés du pays ont appelé à la création d’un tribunal unique pour toutes les catégories d’élections sans autre recours devant aucun autre tribunal de la hiérarchie des tribunaux.

Les juristes et les avocats chevronnés sont parvenus à la conclusion après avoir participé à un atelier national de trois jours sur «La réforme des processus de contentieux électoral: une perspective sur l’arbitrage.

L’atelier de réflexion a été organisé par la Cour d’appel en collaboration avec la Fondation internationale pour le système électoral IFES à Abuja.

Dans leur communiqué obtenu en exclusivité par DAILY POST mardi, les juristes et les avocats ont noté avec inquiétude le rythme alarmant auquel les politiciens nigérians et leurs partis politiques bombardent les tribunaux d’une série d’affaires avant, pendant et après les élections.

Pour endiguer la marée, ils ont soutenu que soumettre les affaires électorales à un tribunal unique aiderait à assainir le corps politique de la nation.

Le communiqué a noté la proposition louable mais nouvelle visant à éliminer toutes les formes de retards habituellement occasionnés par les niveaux d’appels en matière pré-électorale et post-électorale.

Il a toutefois estimé que toutes les questions pré-électorales et post-électorales devaient être entendues et tranchées une fois pour toutes sans appel devant aucun autre tribunal.

Pour concrétiser leur proposition, les juristes et les avocats ont suggéré que la composition des tribunaux des requêtes électorales et de la Cour comprenne
« Un panel de cinq personnes composé d’un juge de la cour d’appel en tant que président, et de quatre autres membres, dont un juge de la cour d’appel et trois juges de la Haute Cour ou son équivalent pour le panel de pétition électorale de la Chambre des représentants . »

« Le comité de pétition pour les élections sénatoriales comprendra un groupe de cinq personnes composé d’un juge de la cour d’appel en tant que président et de quatre autres membres, dont deux juges de la cour d’appel et deux juges de la Haute Cour ou son équivalent

« Gouverneur Election Petition Tribunal, composé de cinq personnes composées d’un juge de la Cour suprême en tant que président et de quatre autres membres, dont un juge de la Cour suprême, un président de la Cour d’appel, un juge de la Cour de Appel et un juge de la Haute Cour ou son équivalent.

« La Cour de pétition pour l’élection présidentielle se composera d’un collège de six hommes composé d’un juge de la Cour suprême en tant que président et de six autres membres, dont un juge de la Cour suprême, un président de la Cour d’appel, un juge de la Cour d’appel, deux juges de la Haute Cour ou son équivalent.

Ils ont également évoqué la nécessité de réexaminer la question de l’adoption de modes alternatifs de résolution des conflits (MARC) en matière électorale et un autre réexamen de la question de la création d’une Cour constitutionnelle.

Le communiqué a également demandé que toutes les lois relatives à la conduite des élections dans le pays soient totalement révisées et réformées pour rendre les résultats des élections acceptables à la fois pour les gagnants, les perdants et l’ensemble des citoyens.

Les participants à l’atelier ont demandé que la Commission électorale nationale indépendante (INEC) fasse tout ce qui est en son pouvoir légitime pour s’assurer que le système de vote électronique est incorporé dans la loi électorale.

Les participants ont également appelé à l’intronisation et à l’institutionnalisation de l’équité et de la rapidité de la justice en matière électorale en raison de ses multiples effets sur la démocratie, la bonne gouvernance, l’état de droit, la paix et le développement socio-politique du Nigéria.

Les participants provenaient de la Cour suprême, de la Cour d’appel, des hautes cours et des avocats chevronnés du pays.

What do you think?

22 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Les Algériens retournent dans les rues en refusant les réformes promises - BloombergQuint

L’ancien trader de la Deutsche Bank Moskov déclare que l’Algérie saisit un actif gazier – BloombergQuint

Nouvelles de l'Égypte |  L'équipe de volleyball local / Zamalek part en Tunisie pour participer au championnat d'Afrique après les excuses d'Al-Ahly

Zamalek a perdu le titre d’African Plane face à l’Espérance tunisienne, 3-0