in

[BREAKING] 12 juin : une bagarre éclate parmi les manifestants de #IStandWithBuhari à Abuja

Abuja protest 2

Actuexpress Le 2021-06-12 10:57:35, [BREAKING] 12 juin : une bagarre éclate parmi les manifestants de #IStandWithBuhari à Abuja

Une bagarre interne a éclaté samedi matin entre les membres du groupe de protestation #IStandWithBuhari à la fontaine de l’Unité, à Abuja.

Les dirigeants du groupe ont été vus dans un échange de mots animé sur le partage des ressources monétaires destinées à organiser les contre-manifestations.

C’est alors que des centaines de partisans pro-Buhari sont arrivés à la fontaine de l’unité pour exprimer leur solidarité au président, le général de division Muhammadu Buhari (à la retraite).

Le PUNCH avait signalé qu’il y aurait des manifestations de masse dans divers États du pays et dans la diaspora samedi (aujourd’hui), en commémoration de la Journée de la démocratie.

Plusieurs dépliants numériques, largement diffusés sur les réseaux sociaux vendredi, ont fait connaître les points de rencontre à Lagos, Gombe, Calabar (Cross River), Yola (Adamawa), Bauchi, Abeokuta (Ogun), Yenagoa (Bayelsa), Port Harcourt (Rivières), Ibadan (Oyo), Ilorin (Kwara), Enugu, Akure (Ondo), Yobe et Zaria (Kaduna).

Le PUNCH a également signalé que les agences de sécurité, y compris la police, le Nigeria Security and Civil Defence Corps et le DSS, ont déployé des agences d’infiltration pour empêcher un effondrement de l’ordre public lors des manifestations du 12 juin.

Les résultats indiquent que des agents du renseignement ont également infiltré les différents groupes organisant les rassemblements nationaux destinés à attirer l’attention du gouvernement sur la détérioration de la situation sécuritaire dans le pays.

Des sources qui se sont confiées à PUNCH samedi ont déclaré vendredi que toutes les agences de sécurité avaient été placées en alerte rouge et sommées de réprimer toute manifestation violente dans n’importe quelle partie du pays.

Le porte-parole du NSCDC, Olushola Odumosu, a confirmé que les agents du renseignement travailleraient toute la nuit pour s’assurer que la célébration de la Journée de la démocratie se déroulerait sans accroc.

Odumosu a déclaré que le commandant général du NSCDC, le Dr Ahmed Audi, avait également ordonné aux commandants des États de mobiliser leurs escouades d’intervention rapide respectives.

Il a déclaré : « Pour le moment, nos hommes ont été déployés. Au moment où nous parlons maintenant, ils patrouillent et cela se produirait toute la nuit pour s’assurer qu’il n’y ait pas de rupture de l’ordre public. Nous ne laissons rien au hasard. Si quelque chose devait arriver, cela commencerait pendant la nuit.

« Ainsi, nos hommes patrouillent aux côtés d’autres agences de sécurité. Le CG a également ordonné à tous les commandants des États de déployer une escouade d’intervention rapide pour contenir toute éventualité. Ils serviraient d’escouade de réserve aux patrouilleurs, ils serviraient de force d’intervention.

Lorsqu’on lui a demandé si le corps avait reçu des informations sur une éventuelle violation de la sécurité, le porte-parole du NSCDC a déclaré que les agences de sécurité prenaient simplement des mesures proactives compte tenu de la situation sécuritaire actuelle et des agitations des groupes sécessionnistes.

De plus, le commandant des brigades de la garde, le brigadier-général. Mohammed Usman, qui a assuré aux habitants qu’il n’y aurait pas de faille de sécurité dans le FCT, a déclaré qu’il n’était pas au courant du rassemblement prévu dans la capitale fédérale, affirmant que ses hommes seraient de service comme d’habitude.

Les Brigades des Gardes sont en charge de la sécurité au siège du pouvoir et du FCT en général.

Lorsqu’on lui a demandé s’il déploierait des troupes pour prévenir d’éventuelles violences lors de la manifestation à Abuja, le commandant a répondu : « Si je me déployais, je ne vous le dirai pas. C’est l’action normale que nous prenons, il n’y aurait pas de rupture de l’ordre public. »

La porte-parole du commandement de la police du FCT, l’ASP Mariam Yusuf, a également déclaré que du personnel serait recruté pour protéger les résidents et les infrastructures publiques, déclarant: « Nos hommes seront sur le terrain pour protéger les résidents du FCT et les infrastructures publiques lors de la célébration de l’anniversaire de la Journée de la démocratie ».

Détails plus tard…

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Élection en Algérie : le vote en cours dans le scrutin parlementaire - BBC News

Élection en Algérie : le vote en cours dans le scrutin parlementaire – BBC News

Algérie.. Anticipation sur le pourcentage de représentation des femmes aux élections législatives

Algérie.. Anticipation sur le pourcentage de représentation des femmes aux élections législatives