in

Comment le prophète emprisonné a aidé 82 prisonniers à retrouver leur liberté

Par Precious Igbonwelundu

Quatre mois seulement après avoir été reconnu coupable et condamné à deux ans de prison, le prophète Israël Ogundipe a aidé 82 personnes injustement emprisonnées à retrouver la liberté, a déclaré l’Église céleste du Christ (CCC), Genesis Global Parish.

Le responsable des relations publiques de l’église, Gbolanhan Ashorobi, a déclaré cela lors d’un événement pour annoncer un partenariat avec la Fondation Monday Ubani.

L’association vise à libérer plus de personnes des établissements pénitentiaires.

La nation rapporte qu’Ogundipe a été emprisonné par une Haute Cour d’Ikeja neuf ans après qu’une affaire de fraude et de faux semblants a été ouverte contre lui par une Nigériane basée au Royaume-Uni (Royaume-Uni), Olaide Williams-Oni, qui a commencé.

Il a été accusé de sept chefs d’accusation de vol, y compris la remise d’argent avec tromperie, la conversion illégale de biens et la contrefaçon, mais le tribunal a rejeté cinq des chefs d’accusation pour manque de preuves, tandis que le tribunal l’a déclaré coupable de deux chefs d’accusation. Olabisi Akinlade.

Mais le prophète a déclaré qu’il considérait son emprisonnement au centre correctionnel de Kirikiri comme un acte de Dieu, qu’il avait aidé à payer les frais juridiques pour attendre les prisonniers sur la route et qu’il avait obtenu des avocats pour poursuivre l’emprisonnement illégal.

Ancien deuxième vice-président de l’Association du Barreau nigérian (NBA), Ubani a déclaré lundi que son entreprise et sa fondation se joindraient au prophète pour faire en sorte que davantage de personnes détenues à tort soient libérées.

Ubani a déclaré qu’elle s’intéressait particulièrement au prophète en raison de témoignages sur la façon dont il donnait du matériel aux prisonniers.

«La chose la plus excitante pour moi personnellement et pour notre cabinet d’avocats est la question de faciliter la libération de certains des détenus qui sont détenus en attente de jugement depuis un bon nombre d’années. Par exemple, le cas d’un certain Azeez Ibrahim, qui a récemment retrouvé sa liberté à la demande du prophète. « 

«L’homme a raconté comment il avait mal purgé 10 ans et six mois au centre correctionnel de Kirikiri en raison d’une identification incorrecte. Il a retrouvé sa liberté grâce à l’intervention du prophète. Le nombre que nous rassemblons qui ont été libérés jusqu’à présent grâce aux efforts du prophète et de son église est passé à environ 82 prisonniers », a déclaré Ubani.

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Sos Disparus

Familles de disparus: N’oublions PAS le rassemblement hebdomadaire interdit ! – Algérie

Algérie: les femmes dans la rue pour leurs droits et contre le pouvoir

Algérie: les femmes dans la rue pour leurs droits et contre le pouvoir