in

EFCC met en accusation le directeur général de la station-service et le personnel de la First Bank pour fraude au point de vente N900m

EFCC met en accusation le directeur général de la station-service et le personnel de la First Bank pour fraude au point de vente N900m

Actuexpress.net Le 2021-07-12 21:13:40, EFCC met en accusation le directeur général de la station-service et le personnel de la First Bank pour fraude au point de vente N900m

Lundi, la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) a mis en accusation Naankang Dawan, ses sociétés – Taen Nigeria Ltd et Lataen Engineering Ltd – aux côtés de Moruf Tunji Olukanmi devant le juge D. V Agishi de la Haute Cour fédérale de Jos, Plateau.

Ils font face à une accusation de 31 chefs d’accusation frôlant le complot, le blanchiment d’argent et l’obtention de plus de 908 millions de nairas sous un faux prétexte.

Naankang Dawan (premier prévenu), qui a hérité de sociétés dont une station-service de sa famille, se serait associé à certains membres du personnel de First Bank, dont Olukanmi (quatrième prévenu), pour escroquer des clients en utilisant un terminal de point de vente (POS) qui lui avait été attribué.

La police arrête des suspects qui ont fraudé des commerçants et des opérateurs de points de vente avec de fausses alertes bancaires à Ibadan [PHOTOS]

Les complices de Dawan, tous en fuite, incluent Doyin Adesanya, Samuel Temitope Falese, Ebenezer Oni Kehinde et Mariam Babatunde Olabisi.

L’accusation a indiqué qu’entre octobre 2017 et novembre 2017, ils ont manipulé le terminal de point de vente de First Bank délivré à Taen Nigeria Limited et ont crédité le compte de la société n° 2025956973 domicilié auprès de First Bank de la somme de N908 108 974.

L’EFCC a déclaré au tribunal que les accusés avaient commis une infraction contraire à l’article 30 (1) de la loi de 2015 sur la cybercriminalité (interdiction, prévention, etc.).

Dawan et d’autres ont plaidé non coupables de tous les chefs d’accusation.

La police arrête deux voleurs présumés de points de vente à Kogi

Benjamin Manji, avocat de l’accusation, a demandé une date de procès et que les suspects soient placés en détention provisoire au centre correctionnel en attendant le procès.

AG Yirvoms, avocat de la défense, a informé le tribunal d’une demande en instance de libération sous caution de ses clients.

Après avoir écouté les deux parties, le juge Agishi a ajourné l’affaire jusqu’au 26 juillet 2021 pour l’examen de la demande de mise en liberté sous caution et au 6 octobre 2021 pour le procès.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
la Tunisie débordée par une situation sanitaire "catastrophique"

la Tunisie débordée par une situation sanitaire « catastrophique »

أسعار الذهب اليوم الإثنين 12 يوليو 2021 في الجزائر

Cours de l’or aujourd’hui, lundi 12 juillet 2021 en Algérie