in

EXCLUSIF : Détails de la réunion du FBI avec l’inspecteur général de la police au sujet de l’officier en difficulté, Abba Kyari, Hushpuppi

EXCLUSIF : Détails de la réunion du FBI avec l'inspecteur général de la police au sujet de l'officier en difficulté, Abba Kyari, Hushpuppi

Rédaction Le 2021-07-31 10:52:56, EXCLUSIF : Détails de la réunion du FBI avec l’inspecteur général de la police au sujet de l’officier en difficulté, Abba Kyari, Hushpuppi

L’inspecteur général de la police, Usman Baba, a rencontré vendredi pendant plusieurs heures des agents du Federal Bureau of Investigation des États-Unis à Abuja au sujet du mandat d’arrêt émis contre le commissaire adjoint de police, Abba Kyari.

C’était la suite des révélations faites par le fraudeur en série, Ramon Olorunwa Abbas, alias Hushpuppi, qui a récemment plaidé coupable aux États-Unis.

Des sources importantes du bureau de l’IGP ont déclaré à SaharaReporters que les détectives du FBI étaient avec le bureau de l’IGP jusqu’à ce qu’il se rende aux prières Juma’at du vendredi.

Ils ont ajouté que Kyari avait jusqu’à la semaine prochaine pour répondre officiellement aux allégations jusqu’à ce que son extradition vers les États-Unis soit décidée par les autorités policières.

L’une des sources compétentes a déclaré : « Les détectives du FBI sont partis quand il (IGP) est allé pour les prières du vendredi Juma’at. Le personnel du FBI a insisté et a eu une longue réunion avec l’IGP jusqu’à la fin des travaux.

« Abba Kyari a eu jusqu’à la semaine prochaine pour répondre aux allégations. L’IGP est d’accord avec eux (les hommes du FBI) ​​et a assuré que Kyari ne se verrait attribuer aucun nouveau cas avant la fin de l’enquête.

Une autre source a ajouté : « Au cours de la réunion, le FBI a insisté pour que IG publie une déclaration confirmant qu’Abba Kyari avait été inculpé en raison de sa précédente publication sur Facebook se moquant de l’enquête du FBI.

« Plus tard, Kyari a supprimé le poste mais a bloqué les médias qui le critiquaient. »

SaharaReporters a lancé depuis jeudi une série sur Kyari exposant comment Hushpuppi a prétendu avoir offert des pots-de-vin à Kyari, en se basant sur des documents judiciaires qui ont été ordonnés non scellés.

Le bureau du procureur des États-Unis, district central de Californie, avait également émis un mandat d’arrêt contre Kyari pour ses liens présumés avec Hushpuppi, qui est jugé pour diverses infractions, notamment la fraude sur Internet et le blanchiment d’argent.

Hushpuppi a depuis plaidé coupable aux accusations et, s’il est reconnu coupable, risque une peine de 20 ans de prison, une surveillance de trois ans à la fin de sa peine et une restitution monétaire d’un montant de 500 000 $ ou plus.

Les documents judiciaires ont également décrit un différend entre les membres du complot Hushpuppi, qui l’aurait incité à faire en sorte qu’un individu soit identifié comme « co-conspirateur » Kelly Chibuzor Vincent, emprisonné au Nigéria par le DCP Kyari.

Selon l’affidavit, « Kyari est un commissaire adjoint hautement décoré de la police nigériane qui aurait organisé l’arrestation et l’emprisonnement de Vincent à la demande d’Abbas, puis aurait envoyé à Abbas des photos de Vincent après son arrestation.

« Kyari aurait également envoyé à Abbas les coordonnées bancaires d’un compte sur lequel Abbas pourrait déposer le paiement de l’arrestation et de l’emprisonnement de Vincent. »

L’inspecteur général de la police a ordonné un examen interne des allégations des autorités américaines contre Kyari.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
L'Afrique du Sud, la Namibie et l'Algérie rejettent le statut d'observateur d'Israël auprès de l'Union africaine

L’Afrique du Sud, la Namibie et l’Algérie rejettent le statut d’observateur d’Israël auprès de l’Union africaine

Artiste et lieu.. Théophile Gautier et son voyage en Algérie

Artiste et lieu.. Théophile Gautier et son voyage en Algérie