in

IGP recommande une suspension « immédiate » à Abba Kyari

Hushpuppi; Abba Kyari

Actuexpress Le 2021-08-01 10:37:30, IGP recommande une suspension « immédiate » à Abba Kyari

L’inspecteur général de la police, Usman Baba, a recommandé la « suspension immédiate » du chef de l’équipe d’intervention du renseignement de la police, le DCP Abba Kyari, des forces de police du Nigeria.

La recommandation indique que la suspension du DCP Kyari sera suspendue en attendant le résultat d’une enquête interne en cours sur son inculpation pour implication présumée dans une fraude sur Internet de 1,1 million de dollars par le Federal Bureau of Investigation.

L’IGP, dans une lettre à la Commission des services de police datée du 31 juillet 2021, a noté que la recommandation de suspension de l’agent était conforme aux processus disciplinaires internes de la Force.

Un groupe spécial d’enquête composé de quatre officiers supérieurs de la police, dirigé par l’inspecteur général adjoint de la police chargé du Département des enquêtes criminelles de la Force, Joseph Egbunike, a également été mis en place pour enquêter sur les allégations contre Kyari.

Cela a été révélé dimanche dans un communiqué du porte-parole de la Force, Frank Mba, intitulé « Acte d’accusation du FBI: IGP recommande la suspension du DCP Abba Kyari ».

La plainte pénale du FBI déposée auprès du tribunal de district des États-Unis en Californie avait inscrit Abass Ramon, alias Hushpuppi; et Kyari parmi six suspects inculpés dans un complot de fraude internationale de 1,1 million de dollars.

Les autres suspects incluent AbdulRahman Juma (Abdul) ; Vincent Kelly Chibuzo (Kelly) ; Rukayat Motunrayo Fashola (Morayo); et Bolatito Tawakalitu Agbabiaka (Bolamide).

Kyari, qui est populairement connu sous le nom de « super flic », était sous le feu des critiques depuis que le FBI, mercredi dernier, a dévoilé un document judiciaire de 69 pages montrant qu’il avait fait l’objet d’une enquête par le Bureau pour son lien présumé avec Hushpuppi, qui avait plaidé coupable de fraude.

Dans l’affaire portant la cote 2:21-cr-00203, USA VS Abba Alhaji Kyari en date du 29 avril 2021, le FBI a demandé à un tribunal de district américain de Californie d’ordonner l’arrestation de Kyari pendant 10 jours.

L’IGP dans le communiqué a déclaré que la suspension de Kyari devait créer un environnement propice au Groupe d’enquête spécial des FNP pour mener ses enquêtes sur les allégations sérieuses contre lui sans ingérence.

Il se lit comme suit : « La suspension est sans préjudice de la présomption constitutionnelle d’innocence en faveur de l’officier.

« Le SIP, composé de quatre officiers supérieurs de police, est dirigé par le DIG Joseph Egbunike, l’inspecteur général adjoint de la police en charge du Département des enquêtes criminelles de la Force.

«Le SIP, entre autres, doit entreprendre un examen détaillé de toutes les allégations contre le DCP Abba Kyari par le gouvernement américain telles que contenues dans les documents pertinents qui ont été mis à la disposition du NPF par le Federal Bureau of Investigation.

« Le SIP doit également obtenir une représentation détaillée du DCP Abba Kyari pour toutes les allégations portées contre lui, mener des enquêtes supplémentaires comme il le juge approprié et soumettre des recommandations pour orienter les actions futures de la direction de la Force sur la question. »

Parallèlement, l’IGP a réaffirmé l’attachement de la Force à l’état de droit et assuré le public du caractère sacré de l’enquête ainsi que du respect absolu des droits et privilèges de l’officier pendant toute la durée des enquêtes.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
MISE À JOUR 1-Sundance réclame 8,8 milliards de dollars de dommages-intérêts pour un projet de minerai de fer au Congo

L’Algérie porte sa croissance économique à 4,2% cette année

Avec la participation de 13 pays, l'Algérie forme un front pour expulser Israël de l'Union africaine

Avec la participation de 13 pays, l’Algérie forme un front pour expulser Israël de l’Union africaine