in

La police repousse un vol à main armée et tue plusieurs bandits à Zamfara – Channels Television

Channels Television

Actuexpress.net Le 2021-06-13 20:18:58, La police repousse un vol à main armée et tue plusieurs bandits à Zamfara – Channels Television

Un vol à main armée a été déjoué par des agents de la police nigériane dans l’État de Zamfara.

L’impasse qui a eu lieu dimanche le long de la route Gusau-Sokoto, près de Dogon Karfe dans la LGA de Bakura, a entraîné la mort de nombreux bandits qui ont engagé la police pendant environ quatre heures.

Selon un communiqué du porte-parole de la police d’État, SP Mohammed Shehu, les voleurs prévoyaient de voler leurs objets de valeur aux navetteurs innocents, mais ont été vaillamment repoussés par des agents tactiques de la police déployés pour protéger la route contre toute invasion d’éléments criminels.

Shehu a révélé que de nombreux bandits ont été mortellement blessés, certains d’entre eux se seraient échappés avec des blessures par balle. Il a en outre noté que les cadavres des personnes tuées avaient été correctement pris en charge.

Le porte-parole a déclaré que la route était désormais dégagée pour les automobilistes et les autres usagers de la route, une patrouille rigoureuse de renforcement de la confiance étant intensifiée pour éviter les accrocs.

Cependant, des agents tactiques, y compris des membres des forces spéciales, ratissent toujours la forêt environnante pour s’assurer que les assaillants en fuite sont soit appréhendés, soit neutralisés.

LIRE AUSSI : Journée de la démocratie : l’utilisation de gaz lacrymogènes était conforme aux normes mondiales – Police

Au moins 53 tués

L’attaque déjouée de dimanche survient à peine deux jours après qu’au moins 53 personnes ont été tuées dans une attaque de bandits contre certains villages de l’État de Zamfara, entraînant l’annulation des activités prévues pour la célébration de la Journée de la démocratie dans l’État.

Des dizaines d’hommes armés à moto appelés bandits de jeudi à vendredi ont envahi les villages de Kadawa, Kwata, Maduba, Ganda Samu, Saulawa et Askawa dans le district de Zurmi, tirant sur les habitants.

Le gang a attaqué des agriculteurs dans leurs champs et a poursuivi d’autres qui ont fui pour échapper aux assauts.

Le porte-parole de la police de Zamfara, Mohammed Shehu, a déclaré que 14 corps avaient été emmenés vendredi dans la capitale de l’État, Gusau, et a ajouté que « des policiers se sont déployés dans la région à la suite des attaques ».

Les résidents locaux ont déclaré que 39 autres corps avaient été récupérés et enterrés dans la ville voisine de Dauran.

« Nous avons récupéré 28 corps hier et 11 autres ce matin dans les villages et les avons enterrés ici », a déclaré Haruna Abdulkarim, habitant de Dauran.

« C’était dangereux d’y organiser les funérailles car les bandits s’abritent dans la forêt de Zurmi et pourraient revenir attaquer les funérailles », a déclaré un autre habitant, Musa Arzika, qui a fait état du même nombre de morts.

Des villages du district de Zurmi ont fait l’objet de raids répétés de bandits, et les résidents locaux ont bloqué une grande route la semaine dernière, appelant les autorités à mettre fin aux attaques.

En réaction à cela, le gouverneur Bello Matawalle a suspendu l’émir de Zurmi, Atiku Abubakar Muhammad.

Le gouverneur a également annulé toutes les activités prévues pour la célébration de la Journée de la démocratie et a condamné l’attaque.

«Les gens doivent rester calmes et doux, ainsi que vaquer à leurs occupations normales. Des agents de sécurité ont été mobilisés auprès des communautés affectées et chargés de s’occuper impitoyablement de toute personne trouvée perturbant la paix dont jouit notre peuple.

« Le gouvernement a jugé nécessaire de suspendre toutes les activités prévues pour la journée de la démocratie pour l’instant, jusqu’à nouvel ordre », lit-on en partie dans le communiqué.

Le gouverneur a demandé aux résidents d’utiliser la Journée de la démocratie pour réfléchir et continuer à prier pour l’intervention de Dieu Tout-Puissant, afin de rétablir une paix durable dans notre État, notre région et le pays en général.

Les choses empirent de jour en jour

Dans sa réaction à l’incident tragique dans le district de Zurmi, le gouverneur Bello Matawalle a déclaré samedi que l’état d’insécurité dans l’État s’aggravait à un rythme alarmant.

« Je suis attristé par cet acte de lâcheté malheureux et barbare », a-t-il déclaré. « Le cœur lourd, je transmets mes condoléances au nom de ma famille et de tout le peuple de l’État pour ce massacre.

« Ces dernières semaines, l’acte de banditisme est revenu aux dimensions laides qu’il avait avant l’arrivée de mon administration. Les maraudeurs tuent sans se soucier des règles de santé mentale. Les femmes, les personnes âgées et les enfants ne sont pas épargnés. En conséquence, un grand nombre de personnes ont été déplacées dans presque toutes les villes de l’État.

« Mon cher peuple de Zamfara, vous êtes témoins de ce que nous avons accompli depuis le début de notre administration, en particulier des efforts de paix et de réconciliation que nous avons initiés et réalisés. En conséquence, nous avons pu transformer nos récits violents en récits d’optimisme et de coexistence pacifique.

« Malheureusement, les choses ont soudainement pris une tournure dramatique et les choses empirent de jour en jour. Il est clair que des mains invincibles complotent le mal contre notre peuple dans le but de rendre notre État aussi terrifiant qu’il l’était autrefois. Ma prière constante est qu’Allah révèle ceux qui commettent ces atrocités cruelles contre notre peuple », a déclaré Matawalle.

Le gouverneur a exhorté les communautés à se défendre contre les bandits tout en promettant l’engagement de son administration à sécuriser l’État.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Tunisie - Cyber-sécurité : L'ANSI publie une série de recommandations pour vérifier les mots de passe

Tunisie – Cyber-sécurité : L’ANSI publie une série de recommandations pour vérifier les mots de passe

Assemblées législatives algériennes. Le dépouillement des votes se poursuit et le plus grand parti islamique annonce sa direction et met en garde contre la modification des résultats |  L'actualité de l'Algérie

Assemblées législatives algériennes. Le dépouillement des votes se poursuit et le plus grand parti islamique annonce sa direction et met en garde contre la modification des résultats | L’actualité de l’Algérie