in

L’ancien chef militant Asari Dokubo Dares Buhari déclare le gouvernement du Biafra

L'ancien chef militant Asari Dokubo Dares Buhari déclare le gouvernement du Biafra

Un ancien leader militant, Asari Dokubo, a défié le président Muhammadu Buhari car il a formé un gouvernement du Biafra après l’avoir déclaré.

Buhari avait déclaré en 2017 que son gouvernement n’autoriserait pas le démembrement du Nigéria.



«Nous ne pouvons pas et ne permettrons pas une telle défense. En tant que jeune officier de l’armée, j’ai participé du début à la fin à notre tragique guerre civile qui a coûté la vie à environ 2 millions de personnes, entraînant de terribles destructions et des souffrances indicibles.

«Ceux qui font campagne pour une rediffusion ne sont pas nés en 1967 et n’ont aucune idée des terribles conséquences du conflit civil que nous traversons.

«Je suis très déçu que les dirigeants responsables de ces communautés n’aient pas averti leurs jeunes enthousiastes de ce que le pays a traversé. Ceux qui étaient là devraient dire à ceux qui ne l’étaient pas, les conséquences d’une telle folie.

« Dans tous les cas, le dialogue approprié et les changements constitutionnels souhaités doivent être menés de manière rationnelle, dans les assemblées nationales et étatiques », avait-il dit.

Cependant, Dokubo s’est déclaré dimanche à la tête du nouveau gouvernement coutumier de facto du Biafra (BCG).

Dans une déclaration signée par Uche Mefor, chef de l’information et de la communication du BCG, l’ancien leader militant a nommé ceux qui serviraient de dirigeants du gouvernement à ses côtés.

Il a déclaré: «En tant qu’individus, nous avons résolu qu’en tant que Biafra, il est temps que nous prenions notre destin en main et que nous apportions la liberté à nous-mêmes, à nos enfants et à la génération à naître de Biafrans. Je doute un peu mais je remercie Dieu qu’il soit temps pour nous de remplir notre devoir et notre service au pays, j’ai accepté ce rôle. J’ai consacré ma vie à cent pour cent à jouer ce rôle.

«Mon premier acte aujourd’hui en prenant ce poste est de nommer ceux qui seraient aux commandes pour traverser cette période orageuse, cette période d’incertitude avec moi. Je veux demander à notre frère, George Onyibe, de se joindre à nous en tant que secrétaire du gouvernement coutumier de facto de l’État du Biafra. Il sera en charge de l’administration administrative au jour le jour de l’état du Biafra.

«Je demande également à notre frère Emeka Emeka Esiri de prendre en charge les besoins juridiques de ce gouvernement naissant. Mes frères et sœurs, nous allons tous les quatre entamer le processus, d’autres se joindront. Nous voulons des bénévoles engagés. Nous voulons des bénévoles parce qu’il ne reste plus rien. Nous sommes les gens qui se sont portés volontaires pour nous sauver nous-mêmes et le reste d’entre nous.

«Je lance également un appel aux Biafrans des différentes provinces des nations du Biafra à Aba, Abakiliki, Anang, Awka, Calabar, Degema, Eket, Enough, Nsuka, Ogoja, Oji River, Okigwe, Onitsha, Opobo, Orlu, Owerri, Port Province de Harcourt, Umuahia, Uyo et Yenegoa. Nous allons procéder à la mise en place des structures du gouvernement provincial en commençant par les assemblées provinciales et la gouvernance et les administrateurs provinciaux ».

Dokubo a également mentionné l’éducation et l’agriculture comme domaines prioritaires. Il a condamné l’interruption du transport de nourriture vers le sud.

«Tout le monde est au courant du récent complot dans lequel ils ont décidé d’arrêter la nourriture nordique. Ils ont malheureusement échoué, ils continueront à échouer. Le gouvernement de l’État du Biafra s’efforcera de garantir que nous ne mangeons que ce que nous pouvons produire.

« Personne ne peut nous arrêter. Personne ne peut nous bloquer comme ils l’ont fait lors de la première guerre. Nous n’allons pas faire la guerre avec personne, nous marchons vers la liberté. Nous ne tirerons aucune arme avec eux, ils prépareront leur mais ils n’auront personne à tuer avec son arme », at-il ajouté.

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Algérie : l’agenda politique de Tebboune tangue entre l’urne et la rue

Algérie : l’agenda politique de Tebboune tangue entre l’urne et la rue

Algérie-Allemagne (26-34) joueurs héroïques, dirigeants pathétiques

Algérie-Allemagne (26-34) joueurs héroïques, dirigeants pathétiques