in

L’assassinat de Gulak, plan par Igbo pour reproduire les événements de 1966, déclare le groupe Northern

L'assassinat de Gulak, plan par Igbo pour reproduire les événements de 1966, déclare le groupe Northern

Actuexpress Le 2021-05-31 15:22:27, L’assassinat de Gulak, plan par Igbo pour reproduire les événements de 1966, déclare le groupe Northern


L'assassinat de Gulak, plan par Igbo pour reproduire les événements de 1966, déclare le groupe NorthernGulak

Par Ibrahim HassanWuyo

La Coalition of Northern Groups, CNG, a déclaré que les attaques incessantes coordonnées contre les formations de police à Imo, Ebonyi, Aba, Ibadan, Enugu, Anambra et plus récemment au quartier général de la police à Kwara et l’assassinat de sang-froid dimanche chef de file, faisaient partie d’un plan plus large des Igbo pour reproduire les horribles événements de 1966.

La coalition a déclaré que c’était la raison de plus pour laquelle on ne pouvait raisonnablement s’attendre à ce qu’elle vive plus longtemps avec les Igbo en tant que nation.

CNG, dans une déclaration signée par son porte-parole, Abdul-Azeez Suleiman, a critiqué les réunions zonales de la Commission de révision de la Constitution du Sénat, affirmant qu’il «est tout aussi insensible pour le Sénat de proposer un exercice aussi douteux à la fois dans toute la région du nord. est littéralement abandonnée à la merci d’une insurrection déchaînée et de divers problèmes de sécurité destinés à affaiblir continuellement la région politiquement et à la paupériser économiquement ».

Tout en réitérant son rejet de l’audience publique sur la révision de la Constitution organisée par le Sénat qui vient de s’achever, affirmant qu’elle est venue au mauvais moment et avec le mauvais motif, CNG a expliqué qu’il ne s’agissait que d’un autre exercice futile avec le seul motif de «  détourner les énormes fonds publics qui y sont alloués comme pour toutes les tentatives précédentes.

«Au CNG, nous sommes tout à fait conscients de l’inutilité d’aborder les fondements de notre existence nationale par le biais d’un média créé par un ensemble de représentants qui ont acquis la réputation d’être les pires de l’histoire de notre nation en termes de capacité à générer confiance dans la réalisation d’objectifs nationaux crédibles. »

«Déjà des tas de rapports de précédents exercices inutiles depuis 1999 qui revendiquent des recommandations et des conclusions différentes sur de nombreuses questions délicates se trouvent maintenant en train de rassembler la poussière dans les bureaux du gouvernement fédéral et les chambres législatives.»

CNG a déclaré que l’exercice avait été délibérément programmé pour détourner l’attention de la menace plus existentielle à l’unité nationale avec la résurgence du programme de sécession Igbo vieux de plusieurs décennies qui prend aujourd’hui une dimension féroce.

«Nous trouvons tout à fait déraisonnable pour les dirigeants d’envisager toute forme de révision de la constitution qui impliquerait une population Igbo réticente qui milite violemment pour la sécession en attaquant des personnes d’autres régions, en tuant le personnel de sécurité à volonté et en détruisant les biens publics et sécuritaires du pays.

« Raisonnablement, ceux qui se disent gardiens de nos lois devraient se concentrer d’abord sur un processus de séparation des sécessionnistes Igbo irritants du reste du pays avant d’envisager une future Constitution », a déclaré CNG.

Le CNG a déclaré qu’il ne faisait plus de doute que «les coquineries violentes de l’IPOB, de l’ESN et d’autres assortiments de gangs armés Igbo sont financées, pleinement soutenues et enhardies par toutes les composantes de la société Igbo au pays et dans la diaspora».

«Le CNG considère comme une insulte à nos sensibilités collectives et aux règles ordinaires de décence de s’attendre à ce que d’autres parties du pays, en particulier le Nord, continuent à coexister en un seul pays avec les Igbo comme partenaires fédérateurs.

Vanguard News Nigeria

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
La Tunisie veut rouvrir pour l'été

La Tunisie veut rouvrir pour l’été

Le ministre tunisien des Affaires étrangères rencontre le représentant permanent du Sénégal auprès des Nations Unies

Le ministre des Affaires étrangères de la Tunisie confirme sa détermination à faire du prochain sommet de la francophonie un succès