in

L’avocat américain de Nnamdi Kanu s’apprête à traduire le gouvernement nigérian devant la Cour pénale internationale

L'avocat américain de Nnamdi Kanu s'apprête à traduire le gouvernement nigérian devant la Cour pénale internationale

Rédaction Le 2021-09-07 11:20:20, L’avocat américain de Nnamdi Kanu s’apprête à traduire le gouvernement nigérian devant la Cour pénale internationale

L’avocat américain de Nnamdi Kanu, chef détenu du peuple autochtone du Biafra (IPOB), Bruce Fein, s’est engagé à poursuivre toutes les plateformes de protocoles internationaux et diplomatiques pour garantir que le gouvernement nigérian se conforme aux lois internationales.

Fein a déclaré qu’il traînerait le gouvernement nigérian et le président Muhammadu Buhari devant la CPI pour avoir commis des crimes contre l’humanité et avoir violé les conventions.

Il a déclaré que l’enlèvement et la torture présumés du chef de l’IPOB au Kenya par le gouvernement nigérian étaient une violation flagrante du droit international.

Fein les a révélées lundi à Abuja tout en racontant son expérience entre les mains d’agents du Département des services d’État qui lui ont refusé pour la deuxième fois l’accès pour rendre visite à son client en garde à vue.

L’avocat constitutionnaliste, arrivé dans le pays la semaine dernière dans le but de rencontrer son client et de discuter de son dossier juridique, a été refoulé jeudi 2 septembre 2021, aux côtés de l’avocat Ifeanyi Ejiofor, par les hommes armés.

On leur a dit que l’officier qui était chargé de les emmener rencontrer Kanu dans une cellule souterraine était en mission spéciale.

Il a déclaré qu’à leur arrivée dans les locaux du DSS lundi, les agents ont trouvé une excuse fragile selon laquelle il n’avait pas été autorisé à participer à la visite car il venait d’une juridiction étrangère et ne serait pas autorisé à participer à la visite. .

Pendant ce temps, à la fin de la rencontre, seul Ejiofor a été autorisé à le voir brièvement tandis que Fein était gardé à l’extérieur.

Fein a déclaré : « Je vais poursuivre toutes les plateformes de protocoles internationaux et diplomatiques pour veiller à ce que justice soit faite et que les lois et normes internationales soient respectées.

« Entre autres institutions, j’envisage de visiter le Groupe de travail international sur l’arbitrage qui siège à Genève. C’est une branche des Nations Unies et un conseil des droits de l’homme.

« Nous allons poursuivre tout cela sur des plateformes légitimes au sein de la communauté internationale pour qu’il soit clair que tout ce qui se passe concernant le cas de Nnamdi Kanu est entièrement sous le soleil ; il ne serait pas obscurci.

« Un exemple des préoccupations qui ont été soulevées au sujet de la procédure jusqu’à présent est la violation flagrante des lois internationales. L’enlèvement du premier Nnamdi Kanu est une violation du droit international. Sa torture avant de retourner au Nigeria est une violation du droit international et lui refuser l’accès à son avocat est une violation du droit international.

Fein a expliqué qu’aucun État ne pouvait écarter ou renoncer aux principes du droit international qui s’appliquent partout, ajoutant que l’augmentation exponentielle des violations des droits humains par le gouvernement nigérian était devenue une source de préoccupation majeure pour la communauté internationale, en particulier les États-Unis.

De son côté, l’avocat Ifeanyi Ejiofor a déclaré : « Nous sommes rentrés aujourd’hui mais malheureusement, Fein n’a pas été autorisé à le voir. J’étais seulement la personne autorisée à le voir. Mais nous avons insisté pour savoir pourquoi ils lui ont refusé l’accès. un peu vague dans leur raison. Je l’ai vu (Kanu), il est stable et ferme dans sa conviction. « 

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
NDTV News

Les feux de forêt en Algérie tuent 42 personnes, les autorités accusent un incendie criminel

Le secrétaire général de l'OPEP, Barkindo, et les leaders de l'industrie congolais se sont concentrés sur la construction d'une industrie pétrolière et gazière forte, durable et robuste dans le cadre de la transition énergétique

Le secrétaire général de l’OPEP, Barkindo, et les leaders de l’industrie congolais se sont concentrés sur la construction d’une industrie pétrolière et gazière forte, durable et robuste dans le cadre de la transition énergétique