in

Le DSS dépose une demande de renvoi et demande au tribunal d’annuler la caution des associés d’Igboho

Unday Igboho’s associates

Rédaction Le 2021-08-09 15:44:22, Le DSS dépose une demande de renvoi et demande au tribunal d’annuler la caution des associés d’Igboho

Le Département des services de l’État a déposé une demande de renvoi auprès de la Haute Cour fédérale d’Abuja, demandant au tribunal d’annuler la caution précédemment accordée à quatre des 12 associés détenus de l’agitateur de la nation Yoruba, Sunday Adeyemo, alias Sunday Igboho.

Dans la requête n° FHC/ABJ/CS/647/2021, déposée lundi par l’avocat du DSS, Idowu Awo, la police secrète a exhorté le juge Obiora Egwuatu à annuler la caution accordée à Amudat Babatunde, Abideen Shittu, Jamiu Oyetunji et Bamidele dimanche .

L’avocat du DSS a exhorté le tribunal à placer les quatre détenus en détention provisoire « dans l’attente de leur comparution pendant les vacances judiciaires ».

En réaction, l’avocat des détenus, Pelumi Olajengbesi, a déclaré à The PUNCH que la demande de détention provisoire par le DSS était « risible ».

« Nous avons vu la nouvelle demande déposée par le DSS de poursuivre l’incarcération d’innocents détenus depuis plus d’un mois. C’est risible et bouleversant la logique qu’après plus d’un mois de détention au DSS, le DSS a encore besoin de jours supplémentaires pour les punir. Je peux vous assurer que cela échouera », a-t-il déclaré.

Le PUNCH avait précédemment rapporté que le juge Egwuatu, mercredi dernier, avait admis les 12 demandeurs sous caution après avoir passé cinq semaines en garde à vue par la police secrète, à la suite de leur arrestation le 1er juillet 2021, à la résidence d’Igboho à Ibadan perquisitionnée par des agents du DSS vers 1 heure du matin.

La police secrète avait également déclaré avoir tué deux autres associés de l’activiste dans un duel avec des armes à feu et avait par la suite déclaré qu’Igboho était recherché pour avoir prétendument stocké des armes afin de déstabiliser le Nigeria sous le prétexte de la nation Yoruba. Mais l’activiste, qui se trouve maintenant dans un centre de détention béninois, avait nié l’allégation.

L’avocat du DSS avait déclaré au tribunal qu’il ne s’opposait pas à la libération sous caution de huit des requérants car leurs enquêtes révélaient que les niveaux de leur implication dans l’infraction de stockage d’armes et d’autres activités criminelles étaient minimes.

Mais l’avocat du DSS avait fait valoir que quatre autres, Babatunde, Shittu, Oyetunji et Sunday, ne devraient pas être libérés sous caution dans l’intérêt de la justice et de la sécurité nationale.

Olajengbesi avait cependant prié le tribunal de rejeter l’argument du DSS car il était inconnu de la loi nigériane. Le juge Egwuatu n’avait pas tenu compte de l’argument d’Awo et avait accordé la liberté sous caution aux 12 détenus.

Cependant, la mise en liberté sous caution des 12 détenus a subi un revers vendredi dernier lorsque leur avocat, Olajengbesi, a déclaré qu’il s’était rendu au bureau des cautions du tribunal et avait appris que le tribunal exigeait 24 cautions, ce qui, selon lui, était contrairement aux quatre cautions demandées précédemment. par le tribunal.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Nigeria vs Algérie : les Super Eagles partent onze - Goal.com

Nigeria vs Algérie : les Super Eagles partent onze – Goal.com

الرئيسية

La sécurité tunisienne arrête le député « Al-Jaziri », directeur de la Radio du Saint Coran