in

Les gens profitent de #TwitterBan comme arme de chantage – Keyamo – Channels Television

Les gens profitent de #TwitterBan comme arme de chantage – Keyamo – Channels Television

Actuexpress Le 2021-06-23 00:11:13, Les gens profitent de #TwitterBan comme arme de chantage – Keyamo – Channels Television

Le ministre d’État fédéral du Travail et de l’Emploi du Nigéria, Festus Keyamo, a déploré que certains Nigérians profitent indûment de l’interdiction de Twitter dans le pays pour faire chanter le gouvernement fédéral.

S’exprimant lors d’une interview sur Politics Today de Channels Television mardi, le ministre a déclaré que le gouvernement fédéral dirigé par le All Progressives Congress (APC) n’avait jamais utilisé de plate-forme de médias sociaux pour promouvoir un contenu capable de « mettre le feu au pays ».

Il a dit cela en réponse à des questions selon lesquelles le parti avait utilisé les mêmes médias sociaux pour accéder au pouvoir en 2015, soulignant que l’objectif du gouvernement avec le #TwitterBan n’était pas d’étouffer la liberté d’expression.

« En tant que parti politique APC, pouvez-vous nous donner des exemples lorsque nous avons essayé d’utiliser des plateformes de médias sociaux pour incendier le pays ? » propres principes.

« Nous ne parlons pas d’étouffer la liberté d’expression. Les gens ont utilisé cela comme une arme de chantage que nous avons montée au pouvoir en utilisant les médias sociaux. C’est du chantage parce que nous devons donner des exemples spécifiques où nous utilisons les médias sociaux pour saper l’intégrité territoriale, la paix et l’unité du Nigeria »,

« Personne ne dit que les gens ne devraient pas utiliser les plateformes de médias sociaux, personne ne dit que nous ne devrions pas interpeller les représentants du gouvernement. Personne ne dit que vous ne devriez même pas abuser de nous, mais est-il juste pour vous d’aller sur les réseaux sociaux et de promouvoir de fausses histoires capables de retourner une partie du pays contre une autre ? » il ajouta.

Lire aussi : La Cour de la CEDEAO empêche le gouvernement nigérian d’imposer des sanctions sur Twitter et autres

Le gouvernement fédéral a depuis été critiqué pour sa décision d’interdire la plate-forme de médias sociaux dans le pays à la fois aux citoyens et à la communauté internationale.

Au-delà de l’interdiction, le ministre de la Justice, Abubakar Malami, avait également annoncé que toute personne trouvée utilisant encore l’application serait poursuivie.

Mais mardi, la Cour de justice de la CEDEAO s’est jointe à l’appel pour condamner les décisions.

Le tribunal a empêché le gouvernement fédéral d’imposer des sanctions ou de harceler, intimider, arrêter ou poursuivre Twitter.

Il a également empêché le gouvernement de mener de telles actions contre tout autre fournisseur de services de médias sociaux, ainsi que des maisons de médias, en attendant l’audition et la décision d’un procès contestant la suspension par le gouvernement des opérations de Twitter dans le pays.

Cependant, réagissant à cela, M. Keyamo a déclaré : « Je n’ai vu nulle part où ils ont dit que la Cour de la CEDEAO est le thermomètre moral ou le baromètre pour décider si l’image du Nigéria est mauvaise ou non ».

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
رخا أحمد حسن

Attitudes des forces politiques algériennes face aux élections législatives – Rakha Ahmed Hassan

Mahrez propulse les champions d'Afrique d'Algérie contre le Mali en amical

Mahrez propulse l’Algérie contre le Mali en amical