in

Moghalu exhorte le NASS à accélérer la législation sur le vote de la diaspora

Moghalu exhorte le NASS à accélérer la législation sur le vote de la diaspora

Actuexpress.net Le 2021-03-18 10:47:17, Moghalu exhorte le NASS à accélérer la législation sur le vote de la diaspora

Moghalu

Le professeur Kingsley Moghalu, ancien sous-gouverneur de la Banque centrale du Nigéria (CBN), a exhorté l’Assemblée nationale à accélérer l’adoption d’une législation permettant aux Nigérians de la diaspora de voter aux élections générales de 2023.

Dans un communiqué publié jeudi à Lagos, Moghalu, le candidat présidentiel 2019 du Parti des jeunes progressistes (YPP), a déclaré que permettre aux Nigérians de la diaspora de voter leur donnerait un sentiment d’appartenance plus élevé.

Le vote de la diaspora est la capacité des personnes qui se trouvent en dehors de leur pays d’origine lors d’une élection à exercer leur droit de vote.

Moghalu, qui est également le responsable de To Build A Nation (TBAN), a déclaré que les Nigérians doivent avoir la possibilité de voter depuis l’étranger, comme ce fut le cas au Ghana et dans de nombreux autres pays.

«Les Nigérians vivant et gagnant leur vie à l’étranger ne sont pas un crime. C’est leur droit. Leur citoyenneté ne devrait pas être dénigrée en raison de leur lieu de résidence.

«Chaque pays a une diaspora, certains à loisir (des gens qui veulent simplement vivre dans des pays étrangers), d’autres par la force des circonstances (migration économique)», a-t-il déclaré.

Il a noté que le fait d’accélérer l’examen constitutionnel pour permettre le vote de la diaspora maintenant donnerait à la CENI suffisamment de temps pour affiner le processus.

«2023 peut sembler loin, mais est imminente, en particulier pour l’INEC, car elle a besoin de suffisamment de temps pour s’inscrire et accueillir tous les Nigérians éligibles vivant à l’étranger pour participer au processus de vote.

«Si la Banque centrale du Nigéria peut courtiser les envois de fonds de la diaspora, nous devons également courtiser leurs votes», a-t-il déclaré.

L’Agence de presse du Nigéria (NAN) rapporte que le président de l’INEC, le professeur Yakubu Mahmood, a exhorté en octobre 2020 l’Assemblée nationale à modifier des sections de la Constitution et de la loi électorale (2010 telle qu’amendée) pour permettre aux Nigérians à l’étranger de voter.

Mahmood avait estimé que l’INEC pensait que les Nigérians vivant à l’extérieur du pays devraient avoir le droit de voter en tant que citoyens intéressés par les affaires de leur propre pays.

Il a déclaré que bon nombre d’entre eux avaient apporté des contributions considérables à l’économie grâce à d’énormes afflux financiers dans le pays, et que le vote de la diaspora restait conforme aux meilleures pratiques mondiales.

Le Comité sénatorial de la diaspora et des organisations non gouvernementales, en octobre 2020, avait rendu visite à la direction de l’INEC pour plaider en faveur des Nigérians de la diaspora afin qu’ils participent au processus électoral et exercent leur droit de vote.

La sénatrice Rose Oko, présidente du comité, a conseillé à la commission d’envisager de permettre aux Nigérians de la diaspora de voter.

Elle a assuré que le comité ferait tout son possible pour faciliter l’amendement des articles pertinents de la loi électorale afin de permettre aux personnes vivant à l’extérieur du pays de participer au processus électoral.

La NAN rapporte également que la Chambre des représentants a adopté en décembre 2020, en troisième lecture, un projet de loi sur le vote de la diaspora lors des élections ultérieures dans le pays.

Le projet de loi parrainé par le représentant Tolulope Akande-Sadipe et 15 autres, visait à modifier la Constitution de la République fédérale du Nigéria, 1999, Cap. 23 Lois de la Fédération du Nigéria 2004.

Le projet de loi visait à modifier le paragraphe (2) de l’article 77 de la loi principale pour qu’il se lise désormais comme suit: «Tout citoyen du Nigéria, qui a atteint l’âge de 18 ans résidant au Nigéria ou à l’extérieur au moment de l’inscription des électeurs aux fins de l’élection à un La Chambre législative a le droit d’être inscrite en tant qu’électeur pour cette élection.

Vanguard News Nigeria

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Point de vue: le président français Macron n'obtient pas l'impact du colonialisme sur l'Algérie - BBC News Afrique

Point de vue: le président français Macron n’obtient pas l’impact du colonialisme sur l’Algérie – BBC News Afrique

Total lance une campagne de plantation d'arbres au Congo pour la capture du carbone

Total lance une campagne de plantation d’arbres au Congo pour la capture du carbone