in

Nous avons refusé la demande des gouvernements d’emprunter à CBN – FG

Nous avons refusé la demande des gouvernements d'emprunter à CBN - FG

Actuexpress Le 2021-04-20 06:29:21, Nous avons refusé la demande des gouvernements d’emprunter à CBN – FG


Zainab Ahmed, taux de changeZainab Ahmed

… L’allocation de mars a chuté de 50 milliards de nairas; les gouvernements ont demandé à vivre selon leurs moyens – MINISTRE DES FINANCES

… Ajoute que le gouvernement vise à tripler la ration des revenus à 15% du PIB

… NGF a délibérément muet sur la question de l’impression de monnaie – FAYEMI

Par Johnbosco Agbakwuru & Prince Okafor

La controverse sur les affirmations du gouverneur de l’État d’Edo, Godwin Obaseki, selon lesquelles le gouvernement fédéral a imprimé 60 milliards de nairas pour augmenter l’allocation de mars sur le compte de la fédération, a pris une dimension différente hier, comme l’a révélé le ministre des Finances, du Budget et de la Planification nationale, Mme Zainab Ahmed. que les gouverneurs voulaient en fait emprunter de l’argent à la Banque centrale du Nigéria, CBN, pour le manque à gagner, affirmant que le gouvernement avait rejeté la demande.

Le gouverneur Obaseki avait déclaré il y a deux semaines: «Lorsque nous avons obtenu le FAAC pour mars, le gouvernement fédéral a imprimé de 50 à 60 milliards de nairas supplémentaires pour que nous les partagions.

«En avril, nous irons à Abuja et partagerons. D’ici la fin de cette année, nos emprunts totaux se situeront entre 15 et 16 billions de nairas. »

Cette affirmation a suscité beaucoup de controverses au sein de la politique, le gouvernement fédéral insistant sur le fait que le gouverneur a menti dans sa réclamation.

Godwin Emefiele, gouverneur de CBN, avait également rejeté la réclamation d’Obaseki, la qualifiant de «malheureuse et totalement inappropriée».

Le développement a également opposé les gouverneurs du Congrès de tous les progressistes au pouvoir, l’APC, à leur Parti démocratique populaire, PDP, pendant le week-end, les gouverneurs des deux côtés de la division défendant les leurs.

Le FG a rejeté la demande des gouvernements d’emprunter à la CBN – Ministre des finances

Mais s’exprimant sur la question dans un programme de petit-déjeuner de l’Autorité de la télévision nigériane, NTA, Good Morning Nigeria, hier, le ministre a déclaré que le gouvernement fédéral avait rejeté une demande des gouverneurs d’État d’emprunter à la Banque centrale du Nigéria, CBN, pour augmenter le N50. Comité d’allocation des comptes de la fédération, FAAC, déficit en mars.

Ahmed a déclaré que chaque fois qu’il y avait réduction de l’allocation fédérale, le gouvernement fédéral prélevait de l’argent sur certains comptes de réserve, mais a noté que dans le cas de l’allocation de mars qui a chuté de 50 milliards de nairas, tous les gouvernements des États ont été invités à gérer leurs ressources.

Elle a déclaré: «C’est une période difficile, je peux vous expliquer à quel point c’est difficile non seulement pour le gouvernement fédéral mais aussi pour l’État; nous constatons une réduction croissante de nos revenus FAAC.

«Au mois de mars, nous avons eu un manque à gagner chez FAAC qui est de près de 50 milliards de nairas et nous n’avons pas eu assez de régularisation dans aucun de ces comptes. Les États, pour être honnête, voulaient que nous empruntions à la Banque centrale, mais nous avons résisté, nous avons simplement dit à tout le monde de retourner vivre dans ce qu’ils avaient.

«C’était donc très surprenant pour nous d’entendre un gouverneur en exercice dire que la CBN avait imprimé de l’argent pour la FAAC. C’était très malheureux parce que ce n’est pas vrai.

«En tant que nation, les gouvernements fédéral, étatiques et locaux doivent revoir les modèles de dépenses. Nous dépensons trop et nous n’en générons pas assez. »

Mme Ahmed a noté que le Nigéria était sorti de sa deuxième récession en quatre ans au quatrième trimestre, mais a déploré que les revenus soient restés modérés, car la baisse des prix du brut a freiné la principale source de revenus du pays.

Ahmed a déclaré que l’objectif du gouvernement était de tripler son ratio de revenus à 15 pour cent du produit intérieur brut.

«Après l’effondrement des revenus lors du dernier choc pétrolier de 2015, le Nigéria s’est tourné vers la Banque centrale, empruntant environ un tiers de sa dette pour couvrir un déficit budgétaire qui a triplé pendant cette période», avait déclaré Ahmed, ajoutant que le gouvernement limiterait la monétisation du déficit. et convertir ces prêts en billets à long terme.

NGF délibérément muet sur la question – Fayemi

Pendant ce temps, alors que la controverse sur l’impression présumée de 60 milliards de naira fait rage, le Forum des gouverneurs du Nigéria, NGF, a déclaré hier que son silence sur la question était délibéré.

Le président du NGF et gouverneur de l’État d’Ekiti, le Dr Kayode Fayemi, l’a déclaré hier en répondant aux questions des correspondants de la State House après une réunion avec le chef de cabinet du président, le professeur Ibrahim Gambari, à Abuja.

Le Dr Fayemi était entouré du président du Parti démocratique populaire, du Forum des gouverneurs et du vice-président du NGF, ainsi que du gouverneur de l’État de Sokoto, Rt. L’hon. Aminu Tambuwal, président du Forum des gouverneurs progressistes et gouverneur de l’État de Kebbi, Atiku Bagudu, président du Forum des gouverneurs du Nord et gouverneur de l’État du Plateau, Rt. L’hon. Simon Lalong ainsi que le président de la Conférence des présidents.

Lorsque le gouverneur Tambuwal a été invité à commenter la position du Forum des gouverneurs du PDP sur l’attaque contre le gouverneur de l’État d’Edo, M. Godwin Obaseki, pour avoir déclaré que le CBN avait imprimé 60 milliards de nairas à partager à la FAAC, le Dr Fayemi est intervenu, disant qu’il pouvait répondez également à la question en tant que président de NGF au nom de Tambuwal qui est le vice-président.

Il a dit: « Il (Tambuwal) n’est pas ici en tant que président du Forum des gouverneurs du PDP, je peux même parler en son nom ici, il est ici en tant que vice-président, et avez-vous entendu une déclaration du NGF à ce sujet? »

Interrogé sur les raisons pour lesquelles le NGF a décidé de ne publier aucune déclaration à ce sujet, il a répondu: «C’est parce que ce n’est pas une question qui nécessite une déclaration des gouverneurs; le ministre des Finances s’est penché sur la question, vous devez vous en occuper.

Vanguard News Nigeria

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Algérie ... Numidia Lezoul révèle les scènes des débuts et les secrets de la renommée

Algérie … Numidia Lezoul révèle les scènes des débuts et les secrets de la renommée

L'industrie automobile algérienne autrefois ambitieuse touche un mur

L’industrie automobile algérienne autrefois ambitieuse touche un mur