in

Pourquoi j’ai embauché des consultants pour superviser et gérer l’IGR des établissements d’enseignement supérieur d’Oyo – Makinde

Pourquoi j'ai embauché des consultants pour superviser et gérer l'IGR des établissements d'enseignement supérieur d'Oyo - Makinde

Actuexpress Le 2021-04-03 06:41:15, Pourquoi j’ai embauché des consultants pour superviser et gérer l’IGR des établissements d’enseignement supérieur d’Oyo – Makinde

Le gouverneur Seyi Makinde de l’État d’Oyo a expliqué la raison d’être de son action de nommer un consultant pour superviser et gérer les revenus générés en interne par les établissements d’enseignement supérieur de l’État.

Makinde a fait cette divulgation en inaugurant jeudi le conseil d’administration de l’Université de technologie Ladoke Akintola (LAUTECH) Ogbomoso.

DAILY POST a constaté que certains membres du personnel et étudiants des établissements d’enseignement supérieur de l’État et d’autres parties prenantes avaient condamné l’action du gouverneur pour son action de nommer un consultant pour gérer les revenus des établissements.

Les enseignants des institutions sont toujours en grève indéfinie.

Notre correspondant a recueilli l’une des principales raisons de la grève est la nomination du consultant par le gouverneur.

Makinde a cependant déclaré qu’il avait décidé d’engager le consultant car les institutions n’étaient pas prêtes à adopter la transparence.

Il a soutenu que le gouvernement avait recours à l’embauche de consultants parce que les activités financières dans les institutions étaient opaques.

Makinde, tout en parlant plus loin, a ajouté que le désir de son administration d’améliorer la qualité de l’éducation dans l’État avait conduit à augmenter les subventions aux établissements d’enseignement supérieur jusqu’à 100 pour cent par rapport aux 50 pour cent, ce que la dernière administration avait soulevé dans le dernier. jours du gouvernement.

Il a dit: «Permettez-moi également de profiter de cette occasion pour parler de la crise persistante à l’école polytechnique d’Ibadan. Bien que la plupart des autres établissements d’enseignement supérieur qui se sont lancés dans la grève aient reculé, il ne reste plus que l’école polytechnique d’Ibadan.

«Les étudiants étaient au Secrétariat l’autre jour pour faire connaître leurs doléances et nous les avons écoutés. Mais je dois être très clair; nous ne serions pas dans cette situation si les conseils d’administration de ces écoles faisaient leur travail de manière transparente et honnête.

«De quels problèmes parlaient-ils? Ils disaient qu’ils ne voulaient pas de consultants Platine et d’autres choses. Mais nous avons dû recourir à l’embauche de consultants en raison de l’opacité de leurs transactions.

«La veille du départ de l’administration précédente, ils ont fait passer la subvention des établissements supérieurs de 25% à 50% et de ces 50%, nous l’avons déplacée à 100%. Nous avons dit que nous nous en chargerions parce que l’éducation est l’un des principaux piliers de cette administration.

«Mais je leur ai dit que si nous avançons avec des subventions à 100%, vous devriez également être ouvert avec votre IGR. Nous avons observé la situation pendant plusieurs mois et nous n’avons rien entendu à propos de l’IGR. À la suite de cela, nous avons embauché un consultant. »

What do you think?

16 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Ambassadeur d'Egypte en Algérie: j'espère que Zamalek l'emportera sur le Mouloudia

Ambassadeur d’Egypte en Algérie: j’espère que Zamalek l’emportera sur le Mouloudia

Ali Boumendjel: la France admet `` torture et meurtre '' d'un nationaliste algérien - BBC News Afrique

Ali Boumendjel: la France admet «  torture et meurtre  » d’un nationaliste algérien – BBC News Afrique