in

RUPTURE : L’activiste de la nation Yoruba, Sunday Igboho, ne souhaite pas être extradé vers le Nigéria alors que le tribunal de la République du Bénin est en vacances

RUPTURE : L'activiste de la nation Yoruba, Sunday Igboho, ne souhaite pas être extradé vers le Nigéria alors que le tribunal de la République du Bénin est en vacances

Actuexpress Le 2021-07-22 15:23:56, RUPTURE : L’activiste de la nation Yoruba, Sunday Igboho, ne souhaite pas être extradé vers le Nigéria alors que le tribunal de la République du Bénin est en vacances

Sunday Adeyemo, également connu sous le nom de Sunday Igboho, devra attendre un certain temps pour connaître son sort à la Cour De’appal De Cotonou, en République du Bénin, suite à sa mise en accusation par les autorités du pays pour des infractions liées à l’immigration.

Igboho a été traduit en justice jeudi après-midi, mais SaharaReporters a appris que peu de temps après, le tribunal a été suspendu et se réunirait à nouveau à 16 heures, le même jour.

Une source a cependant déclaré à SaharaReporters que l’activiste n’était pas pour extradition vers le Nigeria.

Le gouvernement nigérian, par l’intermédiaire de son ambassadeur en République du Bénin, Tukur Buratai, ancien chef d’état-major de l’armée, a fait pression pour l’extradition d’Igboho vers le Nigeria.

Cependant, la source a confirmé l’histoire antérieure de SaharaReporters selon laquelle les efforts du gouvernement nigérian pour l’extrader avaient fait mouche, déclarant « pas pour l’extradition ».

Les autorités de la nation ouest-africaine voisine ont insisté sur un procès équitable pour Igboho avant de céder à la demande, avait rapporté SaharaReporters.

Le gouvernement béninois a déclaré qu’il ne traiterait pas une demande d’extradition sans le juger d’abord pour l’infraction locale pour laquelle il a été arrêté, ont indiqué jeudi matin des sources à SaharaReporters.

SaharaReporters avait rapporté comment Igboho avait été arrêté lundi soir à l’aéroport de Cadjèhoun, Cotonou avec un « faux » passeport béninois alors qu’il tentait de fuir vers l’Allemagne.

SaharaReporters avait annoncé mercredi qu’Igboho serait traduit en justice jeudi.

« Igboho pourrait être traduit en justice pour des infractions liées aux passeports en République du Bénin demain. Ses avocats nigérians sont déjà là. Les dirigeants yorubas en République du Bénin ont également apporté leur soutien », a déclaré mercredi soir une source à SaharaReporters.

Le pays d’Afrique de l’Ouest avait accusé Igboho de posséder illégalement son passeport.

Il a été déclaré recherché par le Département des services de l’État plus tôt en juillet après que sa maison d’Ibadan dans l’État d’Oyo a été perquisitionnée le 1er juillet 2021 par des agents de la police secrète.

Deux personnes ont été tuées par le DSS lors du raid nocturne tandis que 12 autres personnes ont été arrêtées et ont ensuite défilé à Abuja.

SaharaReporters a constaté que certains Yoruba vivant à Cotonou et dans ses environs se pressaient jeudi devant le tribunal en attendant le début du procès.

Ils ont exigé qu’Igboho ne soit pas renvoyé au Nigeria, affirmant qu’il n’avait commis aucune infraction.

What do you think?

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Tunisie : Petit dictionnaire de la fourberie politique

Tunisie... 17 corps récupérés de migrants dont le bateau a coulé au large du pays

Tunisie… 17 corps récupérés de migrants dont le bateau a coulé au large du pays